Soigner le burn out : comment s’y prendre ?

par Niko
Soigner le burn out : comment s’y prendre ?

Être complètement épuisé peut arriver aux meilleurs d’entre nous et aujourd’hui personne n’est épargné. Lorsque les conditions et les exigences que vous rencontrez au travail, comme la charge de travail, le niveau d’autonomie, des objectifs toujours plus haut dépassent votre capacité à les gérer, vous risquez de vous épuiser, de succomber à en burn-out.

Le burn-out ou syndrome d’épuisement professionnel est une fatigue profonde physique et mentale liée à la pratique d’une activité professionnelle.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (l’OMS) :

Le burn-out, ou épuisement professionnel, est un syndrome conceptualisé comme résultant d’un stress chronique au travail qui n’a pas été correctement géré.

Il s’agit d’un facteur influant sur l’état de santé et se caractérisant par une dégradation émotionnelle progressive de la personne concernée.

Il est donc primordial et nécessaire de trouver des solutions afin d’éviter ce surmenage et trouver le moyen de nous rétablir d’une manière ou d’une autre.
Différentes pratiques que vous découvrirez dans cet article sont toutefois disponibles pour soulager le burn-out et s’en défaire.

 

Comprendre le burn-out

Le burn-out est un épuisement physique et émotionnel dû à un stress chronique non géré au travail.

C’est un processus continu dans le temps qui déséquilibre la psychologie de la personne concernée et épuise son organisme.

Il ne s’agit pas en réalité d’une maladie, mais d’un important motif de recours aux services de santé. Le burn-out est de part sa définition un phénomène typiquement professionnel qui ne concerne pas les autres domaines de la vie.

Mais nous verrons que finalement un burn-out est pluri-factoriel. C’est une succession de paramètres, d’évènements, de difficultés que nous rencontrons dans la sphère professionnelle mais aussi personnelle qui nous amène à craquer physiquement et psychologiquement !

Il est généralement observé lorsqu’il y a un écart conséquent entre les attentes du travail et le résultat obtenu.

Cette seconde grande affection liée au travail touche à la fois les hommes et les femmes. Elle est notée dans tous les métiers et beaucoup plus au sein du personnel de la santé. Une personne en situation de burn-out voit son rapport subjectif au travail dégradé et ne parvient plus à faire face.

Elle se trouve vidée de ses ressources et les temps de repos habituels dont elle dispose se trouvent largement insuffisants.

Le travailleur est souvent désengagé de son travail et sa relation avec les collaborateurs se détériore.

Cette situation entraine une dévalorisation de soi de la personne concernée et une impression de ne plus être à la hauteur.

Ce syndrome conceptualisé est un facteur influant sur l’état de santé du travailleur sur différents niveaux.

Il se traduit essentiellement par :

  • Un comportement dur négatif.
  • Un retrait du travail ;
  • Des sentiments de négativisme et de cynisme ;
  • Une inefficacité professionnelle ;
  • Un épuisement continu ;
  • Un manque d’énergie ;

Le burn-out peut découler de plusieurs causes comme la surcharge, l’insécurité ou la pression au travail. Il peut être aussi dû au manque de contrôle sur le travail, à la souffrance d’iniquité ou à l’imposition d’objectifs ambigus.

La non-récompense ou non-reconnaissance, les demandes contradictoires, et les conflits de valeurs sont également de potentielles causes de burn-out.

En outre, une personne se voit atteinte par le burn-out lorsque cette dernière dispose de moyens insuffisants pour atteindre les objectifs exigés.

 

Quelles solutions existe-t-il pour traiter le burn-out ?

Le burn-out bien que n’étant pas une maladie, nécessite un bon traitement pour soulager et éradiquer ce mal être.
Il existe heureusement plusieurs solutions pour soigner le burn-out.

Pour opter pour un diagnostic, il faudrait déjà être sûr de la présence effective du burn-out. Un entretien chez un médecin généraliste suivi d’une consultation chez un psychiatre permettra de distinguer l’épuisement professionnel de la dépression.

Pour traiter le burn-out, il est conseillé de pratiquer au quotidien des activités de douceur et de détente. Il peut s’agir :

  • du yoga,
  • de la marche,
  • de la peinture,
  • la musique,
  • la relaxation,
  • la danse,
  • la sophrologie,
  • ou encore la méditation.

Certains produits de la médecine comme l’élixir floral d’olive, les granules Homéo, l’huile essentielle d’épinette noire permettent aussi de soigner le syndrome.

Le mode d’utilisation de ces derniers ainsi que celui du ginseng et de la cure de thalassothérapie sont disponibles sur certains sites internet.

L’avis du médecin est toutefois très important pour effectuer un meilleur choix de traitement. En étant diagnostiqué du burn-out, il faudrait s’adresser aux spécialistes pour bénéficier d’un traitement efficace.

Ces derniers auront pour missions de conseiller la personne atteinte et de suivre le traitement pour un processus de rétablissement plus rapide.

Un bon rythme veille-sommeil doit être trouvé et adopté au même titre que des ajustements tactiques.

Ces changements peuvent modifier les habitudes et l’alimentation du travailleur et nécessiteront le soutien des proches et de la famille.

Un burn-out avancé pourrait impliquer un arrêt de travail de plusieurs mois et une prise en charge psychothérapique.

Dans tous les cas, le traitement du burn-out requiert une modification des habitudes et une reprise des actions à nouveau.

Le professionnel aura besoin de son médecin traitant, d’un psychologue et d’un psychothérapeute pour un bénéficier d’un traitement complet et efficace.

 

Burn-out que faire pour se reconstruire  ?

Le burn-out nécessite un recul et un travail sur soi pour comprendre les causes ayant conduit à l’épuisement. La reconstruction après le burn-out implique un changement de la manière de faire au travail.

Il faudra mettre en place un système en fonction de l’expérience vécue pour mieux gérer les charges et le stress.

Le burn-out étant souvent la conséquence d’une hyper activité, il est recommandé de réduire le volume de travail habituel.

La reconstruction suite à un burn-out doit se faire progressivement et nécessite une mise en place de protections.

Elle requiert une analyse sociologique du parcours burn-out du travailleur victime de l’épuisement professionnel. Il faudrait aussi continuer les thérapies après le burn-out pour éviter toute rechute.

La réadaptation au lieu de travail et à la profession peut sembler difficile en raison de la déconnexion.

Il est conseillé de reprendre contact avec les collègues pour s’approprier de nouvelles modifications effectuées en période d’arrêt de travail.

Avoir une idée de ce qui vous attend est important pour bien planifier la reprise. Changer les faits et habitudes ayant conduit à l’épuisement professionnel permet de revenir dans de meilleures conditions.

Manger sainement, effectuer des activités physiques et sportives douces et passer du temps avec les proches doivent se faire assez fréquemment.  Il ne faudrait pas hésiter à prendre de temps en temps des pauses déjeuner, voir des vacances déconnectées.

La perception de tout nouveau symptôme de burn-out devrait conduire à un retour rapide en consultation. Il faudrait du temps pour bien se reconstruire après un burn-out.

 

En somme, le burn-out est un syndrome d’épuisement physique, moral et émotionnel lié à un stress chronique au travail. Il présente plusieurs conséquences et peut être soigné avec des produits de médecine traditionnelle ou une prise en charge psychothérapique.

La reconstruction après un burn-out nécessite du temps, une bonne préparation et une nouvelle stratégie de travail adaptée.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. ok