Mais au fait, c’est quoi le stress ?

C’est quoi le stress

Au quotidien, on le ressent, on en parle, on l’entrevoit, mais en réalité, on peine à le définir. En effet, s’il fallait définir le stress, certains diraient qu’il s’agit d’une émotion, d’autres parleraient d’une stimulation indispensable à la réalisation de certaines tâches. Il y en a qui évoquerait le stress sous la forme d’un mal des plus nocifs, quand certains ne trouveraient tout simplement pas leurs mots… Alors, pour mieux comprendre ce qu’il vous arrivera lorsque vous ressentirez une vague de stress vous envahir, retour sur ce qu’est le stress, la définition du stress et son mode d’action sur votre organisme.

 

La définition du stress d’un point de vue médical

Savez-vous que de très nombreux médecins considèrent le stress comme étant le mal de notre époque, la raison principale qui entraîne de très nombreuses maladies, des consultations médicales en vue de se défaire d’une émotion aux multiples répercussions ? Mais alors, d’un point de vue médical, comment peut-on définir le stress ?

De manière générale, on considère le stress comme un sentiment survenant lorsqu’une personne se sent dépassée par son environnement. Autrement dit, le stress est un état général qui survient pour traduire des difficultés d’adaptation d’une personne, face à une situation, un rythme de vie. Ce sentiment entraîne par la suite différentes répercussions, quand le corps doit alors se battre pour pallier à un véritable déséquilibre intérieur.

 

Le stress, un sentiment particulier, qui se caractérise en trois temps

Pour comprendre le stress, il faut prendre le temps de revenir, de comprendre ses trois composantes essentielles : la source du stress (le stresseur), la réaction face à l’épisode stressant et l’attitude que vous adopterez face au stress.

 

  • La source du stress : Selon les cas, selon les personnes et les situations qui sont aussi multiples que variées d’un individu à un autre, le stress est d’ordre mental, émotionnel, social ou encore physique. Le stimulus s’exprime ainsi différemment, quand il peut être positif (un heureux événement à venir) ou bien plus négatif, dans le cas d’une angoisse quelconque. Le stimulus du stress est quelques fois exceptionnel, suite à un événement particulier, mais d’autres fois, des personnes doivent subir des stimulus de stress perpétuel (notamment dans le cadre d’un burn out).

 

  • La réaction de votre corps face au stress : Parce que votre cerveau aura ressenti les stimulus du stress, il va alors répondre à ces derniers par le biais d’une réaction corporelle, physique et également psychologique. Dans un premier temps, pour un stimulus exceptionnel survenant, le rythme cardiaque augmente, on subit alors également une montée d’adrénaline. On parle alors de stress positif, vous donnant la possibilité de réaliser des actions parfois complexes. Mais lorsque le stress s’étale, vous devez alors composer avec des réactions qui deviennent en réalité des symptômes. On parle de douleurs, de migraines, de maux corporels, d’insomnies…

 

  • L’attitude d’une personne face au stress : Cette dernière est propre à chaque personne, à chaque personnalité et également à chaque type de stress pouvant intervenir. Pour certains, il s’agira quelques fois de se faire violence pour travailler très dur sur une période donnée, pour d’autres, il faudra se surpasser sur un plan physique lors d’une épreuve sportive, quand les attitudes sont aussi multiples que variées.

 

Quels sont les principaux symptômes du stress ?

Une émotion tel que le stress peut engendrer une multitude de symptômes. Il arrive d’ailleurs très souvent que nous nous rendions chez notre médecin généraliste, souffrant de douleurs, de maux, de symptômes, sans comprendre qu’il s’agit en réalité des symptômes du stress, tels que les suivants :

  • Des symptômes physiques : des tensions musculaires, des troubles digestifs, des maux de tête, des sensations de vertige, des troubles cardiaques, une fatigue
  • Des symptômes psychologiques : une dépression, des changements d’humeurs, des sauts d’humeur, une perte de confiance en soi, un repli sur soi…

Face au stress, on remarque alors que des personnes changent radicalement, devenant méconnaissables pour leurs proches. Des personnes joviales se ternissent au fil des jours, devenant alors des êtres mélancoliques, renfermés, défilant toute responsabilité.

 

Faire la différence entre le bon stress et le stress chronique !

Enfin, puisqu’il s’agit ici de définir le stress de manière précise, il est essentiel de prendre le temps de dissocier deux sortes de stress différents : le stress chronique et le bon stress. Le stress chronique est évidemment un stress néfaste, qui survient au quotidien, entraînant une multitude de symptômes, un stress handicapant dont les conséquences sont lourdes.

A l’inverse, le stress chronique survient de manière épisodique. Il peut alors s’agir d’un bon stress, entraînant la possibilité de vous surpasser à un moment donné, d’atteindre des compétences plus que souhaitables, une motivation sans faille.

Toutefois, il est important de le préciser ici, tout le monde ne répond pas de la même façon au stress. En effet, des personnalités particulièrement anxieuses auront beaucoup de mal à faire face à des épisodes de stress, quand cela conduira à leur faire perdre tous leurs moyens !

 

Savoir reconnaître le stress pour apprendre à le maîtriser

Parce que la vie m’a montré les effets les plus néfastes du stress, je suis de ceux qui pensent qu’il est essentiel de s’en défaire au quotidien, qu’il faut pouvoir apprendre à le surmonter. Vous ne devez pas tomber dans le piège du stress chronique qui vous habite au quotidiennement sans même que vous ne remarquiez encore à quel point la situation est anormale.

Il vous faut prendre le temps de comprendre votre stress, l’analyser, l’observer pour mieux le combattre. Parce que oui, le stress peut se combattre, vous pouvez prendre le dessus sur le stress, le surmonter… Au fil de mes parutions, je vous livre de précieux conseils pour lutter contre le stress, parce que je veux vous permettre d’entrevoir un quotidien plus paisible…

Oubliez donc ceux qui vous disent que le stress est une sorte de moteur, pour vous souvenir du stress comme étant une émotion aux multiples répercussions, une émotion que vous vous devez d’éloigner autant que possible !

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager 🙂

Prenez soin de vous,

niko

2 Comments
  • Anni
    juin 14, 2017

    Merci Niko pour cet article. Il y a quelques années, j’étais en proie à des sensations bizarres et désagréables et je ne savais pas que c’était le stress.
    Par la suite je m’affaiblissais moralement, c’est tellement difficile de vivre avec quant on ignore tout du stress.
    Il m’a fallu vivre l’expérience du burn out pour comprendre cet « inconnu »

    • Niko
      juin 15, 2017

      Bonjour Anni,
      Quand on prend conscience que nos maux physique et/ou psychologique sont provoqués par le stress, c’est déjà un grand pas de fait car nous pouvons mettre en place des stratégies et des actions pour le combattre !!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Loading...