Vous êtes ici : Mon Burn-Out à Moi » Burn-Out » Comment rebondir après un échec professionnel ?

Comment rebondir après un échec professionnel ?

par Niko
comment rebondir après un échec professionnel

Tout au long de notre vie, nous serons confrontés à une succession d’échecs dans tous les domaines : personnel, amoureux, professionnel, scolaire, etc.

La clé pour les surmonter est d’adopter une attitude d’acceptation et de chercher à s’améliorer, au-delà des circonstances. Malheureusement, ce qui arrive souvent, les échecs professionnels impliquent des pertes au niveau financier et une baisse de l’estime de soi qui ne sont généralement pas si faciles à surmonter.

Vous n’avez pas obtenu la promotion que vous attendiez ? Vous avez été licencié ? Vous n’avez pas été retenu pour occuper un poste auquel vous aspiriez ?

Dans cet article nous allons d’abord voir comment appréhender l’échec pour en faire une source d’apprentissage et je vous donnerai 5 clés pour surmonter et rebondir après un échec professionnel.

 

Transformer un l’échec professionnel en force

Quelle que soit l’action que nous entreprenons, nous obtenons toujours un résultat : si le résultat obtenu est différent de celui que nous souhaitions, nous pouvons collecter des informations et agir différemment.

Grâce au retour d’information nous pouvons apprendre, faire de notre mieux dans un moment ultérieur et, surtout, nous libérer de l’idée d’échec » qui nous fait arrêter de faire ce que nous faisions, sans nous donner plus de chances.

  • Qu’ai-je appris de cet événement ?
  • Que ferai-je différemment la prochaine fois ?

Ces deux questions à elles seules changent complètement la donne et transforment un « échec » apparent en une source d’information et d’apprentissage.

Il y a également une autre considération importante à prendre en compte : il n’y a pas de succès sans « échec ».

Du sport aux affaires, de Michael Jordan à Steve Jobs, tous ceux qui ont réussi se sont accommodés de « l’échec » et ont fait la différence parce qu’ils ont « bien échoué », « échoué tôt » et ont immédiatement corrigé le tir en fonction de leurs objectifs.

Et précisément en ce qui concerne les objectifs, le coaching par exemple en développement personnel fournit un processus précis et spécifique pour transformer les idées en actions tout en minimisant les risques d’échec.

 

Comment surmonter un échec : les objectifs, les ressources et les actions pour réagir et se relever

Un autre aspect à considérer et qui peut être un choc pour beaucoup est le suivant : les gens prévoient souvent un « échec ».

Ils ne le font certainement pas exprès, mais ils ignorent simplement l’un des aspects les plus importants pour réussir et vivre pleinement leur vie : la fixation d’objectifs.

Beaucoup de gens se fixent des objectifs en commettant une grave erreur : ils se concentrent sur des événements qui ne sont pas sous leur contrôle.

 

Mes 5 conseils pour rebondir après un échec professionnel

Donnez-vous du temps.

Ne vous attendez pas à devenir un modèle de positivité tout de suite. Le coup a probablement été porté en profondeur, il est donc essentiel que vous preniez le temps de l’accepter et de le traiter. Si vous devez pleurer ou vous libérer d’une émotion, n’hésitez pas à le faire. Après tout, c’est la seule façon de tout évacuer et de récupérer après cette épreuve qui n’est effectivement pas évident à vivre.

Faite de cet évènement une force, Nelson Mandela disait :

Je ne perds jamais, soit je gagne soit j’apprends

 

Être conscient de ce qui a mal tourné.

Si vous n’avez pas été sélectionné pour un emploi auquel vous avez postulé, votre CV était peut-être incomplet. Si votre patron n’a pas considéré votre candidature pour une promotion, vous n’avez probablement pas gagné suffisamment de crédits à ses yeux, ou votre travail n’est pas apprécié à sa juste valeur.

Quoi qu’il en soit, il est essentiel qu’une fois la « période de deuil » passée, vous puissiez identifier les défauts qui ont conduit à votre échec. Réalisez une analyse objective de la situation et corrigez le tir.

L’auto-critique est salvatrice, la prise de recul vous rendra forcément plus résilient.

 

Assumez vos fautes.

Dans la continuité du point précédent, après avoir détecté vos erreurs, vous devez les assumer à 100%.

Même si d’autres ont subi une forme d’ingérence extérieure, vous ne devez jamais rejeter la faute sur eux.

Le fait de vous considérer comme l’architecte de vos échecs vous permettra également de devenir le créateur de vos succès futurs.

 

Ne pas regarder dans le rétroviseur

Cela paraîtra banal, mais il faut se lever si l’on veut réagir dignement à la défaite et recommencer. Il n’est pas du tout vrai que l’on ne peut pas revenir dans le monde professionnel après une chute. Au contraire, plus on tombe, plus on apprend à imaginer des moyens de plus en plus efficaces pour se relever avec style, d’une manière absolument originale.

Vous pourriez notamment envisager une reconversion professionnelle. Connaissez-vous l’ikigai ? Cet exercice vous fournira toutes les clés pour connaître vos réelles aspirations tant personnelles que professionnelles.

Il n’est pas sain non plus de vous torturer, vous devez donc vous efforcer de vous remonter le moral de quelque manière que ce soit. Faites du shopping, regardez un film, allez au cinéma avec vos amis. Quoi qu’il en soit, soyez clair.

 

5. Demandez de l’aide et des conseils.

Vous n’êtes pas seul dans ce cas. Nous connaissons tous l’échec professionnel, même les entrepreneurs les plus prospères. Des années après avoir fondé Apple, Steve Jobs a été licencié de sa propre entreprise. Cherchez les conseils de professionnels plus expérimentés et enrichissez-vous de leurs histoires d’échec. Vous verrez que vous n’êtes pas aussi seul que vous le pensez.

 

N’hésitez pas de laisser un commentaire si vous pensez que j’ai oublié de parler de quelque chose. Il n’est pas évident de se relever après un échec professionnel. Posez-vous les bonnes questions, faite une analyse de la situation, relevez-vous et continuez d’avancer. L’échec nous rend plus fort !

Merci

Pour aller plus loin

Comment trouver son IKIGAI ou Comment trouver sa Raison d’Être ? 

Durée Convalescence Burn-Out : Combien de temps faut-il s’arrêter ?

0 commentaire
0

Tu peux aussi aimer :

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. ok