Vous êtes ici : Mon Burn-Out à Moi » Burn-Out » Comment prendre du recul au travail : 6 précieux conseils pour éviter le Burn-out ?

Comment prendre du recul au travail : 6 précieux conseils pour éviter le Burn-out ?

par Niko
prendre du recul au travail

Il y a un moment où tu as beau vouloir ignorer les appels au secours de ton corps et de ta tête, si tu ne réagis pas rapidement, tu vas t’effondrer, et crois-moi, il ne sera vraiment pas facile du tout de te relever. Tu es peut-être endurant face au stress, mais tu n’es pas plus fort qu’un autre. Quand ton corps et ton esprit te disent STOP, écoute-les, crois-en mon expérience.
Lève le pied et commence à prendre du recul. Je vais t’aider à identifier quand il est vraiment temps de réagir et comment tu peux et comment TU DOIS prendre du recul au travail.

 

Quelles sont les sirènes d’alarme qui veulent dire STOP ?

Les symptômes physiques du burn-out

Tu réalises que tu es toujours fatigué, que ton sommeil ne te permet plus de récupérer pour peu que tu parviennes à t’endormir. Tu fais des cauchemars, te réveilles la nuit. Toi, qui étais gourmand tu n’as plus faim du tout, ou le contraire, tu n’as jamais grignoté et là, tu engloutis tout ce qui passe. Des nausées sont présentes, des désordres intestinaux, des crampes à tout va, tu es vite agacé par la lumière trop vive, par le bruit. Tes maux de tête te sont devenus insupportable et tu ressens des palpitations. Ecoute ton corps, il te dit STOP ! Ou plutôt, entends-le.

 

Les symptômes psychiques du burn-out

Tout un tas de sentiments négatifs t’animent toi qui, normalement, symbolises la joie de vivre même. Tu ne te reconnais plus et tu ressens un grand vide. Impatient(e), tu as l’impression d’être en échec permanent, tu te mets à pleurer, tu repousses sans cesse les tâches à accomplir, tu n’es plus force de proposition. Tu t’effaces, tu n’as plus d’estime de toi, tu doutes de tes compétences. Ton désintérêt pour tout t’agace et te met en colère. Tu as l’impression de crouler sous la charge, tu t’enfonces en langage familier. Là, c’est ton cerveau qui te dit STOP ! Entends-le-lui aussi avant qu’il ne soit trop tard. Il te demande expressément de prendre du recul au travail.

 

Les symptômes comportementaux du burn-out

Tu restes de plus en plus tard au travail parce que tu n’arrives pas à t’organiser, tu as des réactions complètement disproportionnées avec tes collègues, tu es parfois méchant car tu te sens sans cesse persécuté. Tu dérives complètement, ne contrôles plus rien et tu sembles être en pilotage automatique. Le café, le tabac, l’alcool parfois sont devenus tes meilleurs amis. Tu t’isoles indéniablement, tu évites les autres. Des troubles de la mémoire font leurs apparitions et tu as de plus en plus de mal à te concentrer. Qu’attends-tu pour réagir ? Tu ne vois donc pas qu’il est grand temps de prendre du recul au travail ?

 

Prendre du recul au travail ça veut dire quoi ?

Prendre du recul au travail revient à accepter de lâcher prise, ou SAVOIR lâcher prise. C’est une démarche qui nécessite de la volonté et qui implique faire le deuil de certains conditionnements tels que le sont les phrases du style

  • « je dois »,
  • « il faut que cela soit parfait »,
  • « le travail doit être fait comme je le veux moi »,
  • « c’est mieux fait quand je le fais moi-même ».

Toutes ces obligations que tu t’infliges t’anéantissent, t’épuisent, te rendent désagréable. Accepte de relativiser, d’admettre que tout n’est pas parfait, que tout ne roule pas comme tu voudrais, que les autres ne travaillent pas comme toi, que tes idées ne sont pas meilleures que celles des autres et surtout, que tu n’es pas un surhomme (ou femme) qui peut porter toute l’entreprise sur tes épaules.

Voici une liste non exhaustive des symptômes du burn-out que l’on retrouve fréquemment chez les personnes atteintes :

liste des symptômes du burn-out

Prendre du recul au travail signifie modifier ton comportement et mettre en place de nouvelles habitudes pour que tu améliores ton bien-être au travail et que tu gagnes en sérénité. En d’autres termes, arrête de te mettre la pression et relativise, lâche du lest.

Voici quelques astuces pour prendre du recul au travail

 

1/ Redéfinis tes priorités

Tu es en train de craquer, le burn-out n’est pas loin et tu risques de t’écrouler toi, certes, mais aussi d’entraîner dans le chaos ton couple, ta famille.

Redéfinis tes priorités et donne à ta vie professionnelle la place qu’elle doit avoir ni plus ni moins.

Ta vie personnelle est aussi importante, voire plus que ta vie professionnelle. Ne mets pas l’une au centre de toutes tes attentions au détriment de l’autre.

 

2/ Prends soin de toi

Le matin, avant de partir au travail ou en chemin, passe en revue ce que tu as envie de vivre dans ta journée.

Consulte ton agenda personnel et réjouis toi des moments hors vie professionnelle que tu vois inscrits comme ta séance de sport, un rendez-vous avec un ami, un week-end en famille, des vacances avec des copains… et conscientise ainsi le fait que ta vie n’est pas constituée uniquement de ta vie professionnelle et que tu as une vie en dehors du travail.

Cela te permettra de lever le pied et de prendre du recul au travail.

 

3/ Accorde-toi des pauses

Quand tu sens que ton attention faiblit, que tu deviens moins créatif, moins productif et que tu as le sentiment de ne pas avancer, sois indulgent avec toi-même, et accorde-toi un break.

Prends sans culpabilité 5 à 10 minutes de pause pour te détendre, pour prendre un café, pour sortir te dégourdir les jambes 5 mn dehors et t’aérer la tête.

Ne te mets pas sur ton portable à surfer sur les réseaux sociaux. Fais le vide.

Laisse ton cerveau se reposer.

Ce n’est pas du temps perdu, bien au contraire. L’idéal est même de planifier ces temps de pause dans ta séance de travail et de ne pas en faire l’impasse.

 

4/ Exprime clairement tes besoins

Pour ne pas avoir l’impression de perdre ton temps, pour ne pas t’agacer contre un collègue qui n’a pas rendu exactement le travail que tu escomptais, prends le temps de bien formuler correctement ce que tu attends des autres.

Cela t’évitera ainsi de passer derrière tes collaborateurs et de tout reprendre leur travail parce qu’il n’est pas « comme tu veux ».

Je t’invite d’ailleurs à lire l’excellent livre des 4 accords toltèques de Miguel Ruiz, un must en terme de développement personnel.

Les quatre accords toltèques :

  1. Que ta parole soit impeccable,
  2. Ne réagis à rien de façon personnelle,
  3. Ne fais aucune supposition,
  4. Fais toujours de ton mieux.

 

5/ N’essaie pas d’être sur tous les terrains, concentre-toi

Arrête un peu de tout vouloir prendre en charge. Sélectionne, planifie et ne surcharge pas ton emploi du temps.

Concentre-toi sur ce que tu fais, isole-toi et demande à ne pas être dérangé.

Fais prendre tes appels téléphoniques et si tu travailles en open space, isole-toi du bruit avec un casque.

 

6/ Mets en place des rituels

Mentalise des rituels qui permettront à ton cerveau de se déconnecter du travail le soir. C’est une façon de ne pas emmener tes soucis à la maison.

Prends l’habitude de noter sur un cahier les choses que tu souhaites faire le lendemain.

C’est une façon de te vider la tête et d’être sûr de rien oublier. Tu peux ensuite quitter le travail tranquille, tout est noté.

Autre astuce, range ton bureau tous les soirs. Ton cerveau intègrera petit à petit que ce rangement sonne la fin du travail et que maintenant, ce qui compte c’est ta vie personnelle, ta famille, tes enfants, tes amis.

 

En conclusion

J’espère t’avoir aidé à réagir à temps lorsque ton corps et ton esprit t’expriment à leur façon que tu vas te perdre. Le burn-out n’est pas une fatalité.

Si tu réagis à temps et que tu veux bien accepter de prendre du recul au travail, tu peux tout à fait l’éviter et de nouveau te sentir bien et épanoui dans ton travail, dans ta tête et dans ta vie.

 

Ton avis m’intéresse

Maintenant, je te laisse la parole et je voudrais avoir ton retour !

Peut-être ai-je oublié de parler de quelque chose ? Si c’est le cas fais le moi savoir en laissant un commentaire.

Si tu penses que cet article t’a appris quelque chose et/ou qu’il peut aider une personne de ton entourage, alors partage le, MERCI 🙂

niko

1 commentaire
0

Tu peux aussi aimer :

1 commentaire

Phoebe 10 septembre 2019 - 0 h 28 min

Bonjour Nico,

Merci pour cet article qui m’informe et me rebooste à la fois. Je viens de comprendre grâce à ton descriptif du burn-out que c’était ce que j’étais en train de vivre récemment… Et je suis trop jeune pour me prendre la tête comme ça, et endommager ma santé physique et mentale.
L’idée de noter nos activités et rdv en dehors du travail est une excellente idée, ça m’aidera beaucoup à relativiser et comprendre que non, la vie ne tourne pas autour du travail ! Celui-ci nous aide juste à avoir de quoi justement profiter de la vie à la fin du mois.
Aussi noter des objectifs pour la journée permet à nouveau de se détacher et de prendre soin de soi.
Je vais suivre très conseils dès demain. 🙂
Merci beaucoup. Hâte de lire tes autres articles.

Bonne continuation

Repondre

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à l'utiliser, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. ok