C’est décidé, cette fois, je vire mon patron !

Tout a tendance à s’accélérer très vite, trop vite même pour certains. Alors qu’un travail pourrait sembler motivant au premier abord, il peut devenir vraiment étouffant.

Les horaires toujours plus longues et la pression subie au quotidien ne viennent pas aider cette sensation de ne plus se sentir parfaitement à l’aise dans l’entreprise pour laquelle on travaille.

Lorsque l’on commence à ne plus être en accord avec ce genre de vie professionnelle, il convient de prendre une décision adaptée.

Pour cela, une seule solution est envisageable : je vire mon patron !

 

Quand le mal-être au travail devient pesant au quotidien

je vire mon patron

Un mal-être au travail peut survenir dans n’importe quel secteur d’activité et ce peu importe le profil de la personne concernée. Cela peut très bien t’arriver lors de ta première année en tant que salarié qu’après vingt ans de carrière dans la même entreprise.

Cette sensation peut se ressentir lorsque tu commences à comprendre que ton corps ne peut plus supporter des horaires toujours plus longs ou que la communication avec tes collègues et supérieurs est devenue un poids sur tes épaules.

Dans certains cas, c’est la pression qui sera au centre du problème. Alors qu’elle était au départ vecteur de motivation, elle devient peu à peu une charge de plus en plus lourde à porter.

Si cette sensation de mal-être s’installe sur la durée, sache qu’il est préférable de ne pas prendre cette situation à la légère. En effet, ces signaux sont là pour t’alerter que quelque chose ne va plus et que tu dois faire ce qu’il faut pour remédier à ça.

Il est possible que, malgré tous tes efforts, rien ne s’arrange. Concrètement, alléger tes horaires ne changera rien si le cœur du problème est que tu ne te reconnais plus dans les valeurs de la société pour laquelle tu exerces.

Au fil du temps, tu remarqueras qu’il y aura toujours quelque chose qui te feras te sentir mal et que toutes les excuses que tu te trouveras ne seront là que pour détourner l’évidence : c’est ton job en lui-même le problème et non la façon dont tu le fais.

Certaines personnes tentent malgré tout d’ignorer ce mal-être pour se concentrer pleinement à leurs objectifs.

Cependant, dans certains cas, c’est le début d’une descente aux enfers qui commence. Face à un mal-être professionnel trop important, il n’est pas rare de voir des personnes développer un burn-out, appelé également syndrome d’épuisement professionnel.

Cette « maladie » viendra donner suite à ce qui n’était que, au début, une « mauvaise sensation ». Si tu te retrouves dans ce cas présent, tu remarqueras que ce n’est plus seulement ton esprit qui se sent mal mais bel et bien ton corps qui n’arrive plus à suivre la cadence que tu t’imposes.

Une fois arrivé à ce stade, il est presque impossible de s’en sortir tout seul et décrocher de ton travail est la meilleure solution qui s’offre à toi afin d’entamer un processus de guérison.

 

Le cap de prendre la décision de partir pour son propre bien-être

je vire mon patronPrendre la décision de quitter son travail n’est jamais facile, en particulier lorsque l’on a des obligations financières à assumer à côté. Néanmoins, si tu sais que c’est ton travail en lui-même le cœur du problème, tu remarqueras que ne rien faire te permettra simplement de repousser ce qui est inévitable.

Peu de personnes sont capables d’endurer un travail qui leur rend la vie dure pendant toute une vie et il serait dommage de ne pas saisir ta chance pendant que tu en as la possibilité.

En prenant cette décision sans y être forcé par ton état de santé ou par d’autres facteurs, tu vas pouvoir faire en sorte de te réorienter dans les meilleures conditions possible.

En effet, il sera compliqué de faire ce genre de démarche si tu n’as pas l’énergie suffisante pour te pencher sur les différentes possibilités qui s’offrent à toi ou bien si tu n’es pas en capacité de suivre une nouvelle formation.

« Virer son patron » est une expression familièrement utilisée pour désigner le fait de quitter son job pour changer de vie professionnelle. Concrètement, c’est toi qui prends la décision de partir et, au final, cela est plus facile qu’il n’y paraît.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, cela n’est pas obligé de se faire dans de mauvaises conditions avec des portes qui se claquent et des mots plus hauts que les autres.

Si tu as pris ta décision assez tôt, tu pourras faire en sorte que ton départ se passe le mieux possible en établissant un dialogue avec ta hiérarchie et en leur expliquant ton besoin de partir pour tenter ta chance ailleurs.

Une fois que tu auras franchi ce cap, tu vas pouvoir te concentrer un peu plus sur ton avenir et surtout, sur ce que tu veux en faire. Bien entendu, l’objectif de quitter son job n’est pas de rester chez soi à ne rien faire mais bel et bien de trouver une nouvelle dynamique professionnelle dans laquelle s’inscrire, en accord avec ses valeurs.

 

S’épanouir en trouvant un travail plus en accord avec ses valeurs

 Ce n’est un secret pour personne : choisir un job n’est jamais quelque chose de simple.

je vire mon patronL’avantage d’avoir déjà travaillé en entreprise te permet de connaître les rouages de ton secteur et de savoir ce que tu ne veux surtout pas faire par la suite ou bien, au contraire, ce que tu as toujours rêvé de faire.

Le côté éthique du travail prend une place toujours de plus en plus importante dans le quotidien des personnes. Il est normal que tu ais envie de trouver un travail qui met en avant des valeurs dans lesquelles tu crois.

Cela peut aussi bien être une relation saine avec les clients qu’un désir d’aller toujours vers de nouvelles technologies. En la matière, les possibilités sont si diverses qu’il est compliqué d’en faire une liste exhaustive.

Certaines personnes qui ont dit adieu à leur ancien job se tournent vers une passion qu’ils avaient mise de côté pendant longtemps.

Si l’on s’y attarde un peu, on constate que, dans beaucoup de loisirs, il peut y avoir un véritable job à la clef. Les personnes qui ont toujours aimé écrire pourront par exemple se tourner vers des métiers tels que la rédaction de contenus ou bien le secrétariat de rédaction.

Pour ceux qui se sentent de suivre des études, il peut également être envisageable de se lancer dans le journalisme.

Dans tous les cas, il n’y a pas de règles définies pour trouver le travail parfait. L’important reste de se donner les moyens d’y arriver et de ne pas retomber dans ce mal-être à cause de mauvais choix.

Les personnes ayant connu une période de mal-être dans leur travail précédent pourront également s’aider de cette expérience pour faire un point sur leurs capacités. Tout le monde n’est pas fait pour travailler sous une forte pression ou bien en faisant des horaires décalés.

La prise en compte de ces facteurs est importante pour t’aider à ne pas retomber dans le même schéma que celui que tu cherches à quitter.

Si tu ne sais pas par où commencer tes recherches, sache que tu peux te tourner vers certaines méthodes qui ont fait leur preuve. C’est le cas par exemple de la méthode Ikigai qui t’aide à trouver le job qui te correspond le mieux.

En prenant en compte différents principes, cette méthode viendra t’aider à allier passion, talent, service à la communauté et salaire correct.

Ce juste-milieu permet de trouver le travail qui te correspond vraiment et dans lequel tu es pratiquement certain de t’épanouir.

Si tu penses que cet article t’a appris quelque chose et qu’il peut aider une personne de ton entourage, alors partage le, MERCI 🙂

Prends soin de toi,

niko

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *