Changer de travail, et si c’était la solution ?

Envisager une reconversion professionnelle

Si vous désirez changer de travail, c’est tout à fait possible. Il n’est cependant pas toujours évident de se jeter à l’eau, car vous avez sûrement de nombreuses responsabilités, et vous devez impérativement avoir une rentrée d’argent mensuelle.

Si vous souhaitez vraiment changer d’activité professionnelle, sans prendre de risques, alors il est important de faire les choses intelligemment et de les préparer au maximum. Ne foncez pas tête baissée, mais réfléchissez à ce que vous voulez vraiment pour mettre toutes les chances de votre côté.

Dans cet article, je vous donne quelques conseils pour changer de travail dans les meilleures conditions possibles en vous informant notamment sur les possibilités qui s’offrent à vous.

Changer de travail peut également s’apparenter à « une reconversion professionnelle », et c’est une option qui attire de nombreuses personnes. Il y a quelques années, lorsque l’on était embauché dans une entreprise, on savait systématiquement que l’on allait y faire sa carrière, ou y passer une grande partie de sa vie. Aujourd’hui, les choses sont différentes, notamment à cause de la conjoncture économique à laquelle nous faisons face.

Pour aller plus loin, n’hésite pas à télécharger les fiches pratiques qui t’apprendront à mieux gérer ton stress.des outils pour devenir plus zen en fiches gratuitescliques-ici pour les recevoir –>!

 

Pourquoi changer de travail

1. Changer pour le métier de nos rêves

Lorsqu’on commence à travailler, c’est généralement dans un but alimentaire. Nous n’avons pas trop les moyens de faire les difficiles, d’attendre le job de nos rêves….Il est nécessaire de travailler pour subvenir à ses besoins, payer ses factures, prendre son indépendance. Cependant, après quelques années d’expériences, de nombreuses personnes désirent avoir la profession qu’ils ont toujours rêvé d’exercer. C’est une sorte d’accomplissement personnel à la clé.

2. Changer pour pouvoir évoluer professionnellement

D’autres salariés désirent changer d’emploi, tout simplement parce qu’il n’y a aucune perspective d’évolution possible dans leur entreprise actuelle. La motivation est pourtant bien présente, mais les possibilités ne le sont pas. Alors après avoir fait ses armes, acquiert une certaine expertise ; il est temps de quitter son poste actuel pour une meilleure opportunité professionnelle.

3. Changer car l’ambiance est mauvaise

L’ambiance dans le lieu professionnel peut également être un motif de changement de travail. Lorsque l’ambiance est pesante au sein d’une équipe de travail, qu’un stress au travail s’installe, cela se ressent immédiatement dans les tâches qui doivent être accomplies, car l’envie n’y est plus vraiment. Il est important de s’épanouir à son poste, car vous y passez la plus grande partie de votre journée.

Personnellement, j’ai beaucoup réfléchi après avoir fait mon burn-out à changer d’activité professionnelle. Et après mûre réflexion, c’est ce que j’ai fini par faire, une opportunité s’est présentée et j’ai su la saisir. Il faut savoir provoquer les opportunités, c’est ce que je vous encourage à faire si vraiment vous souhaitez changer. Parlais en le plus possible autour de vous !

4. Changer car on ne tient pas en place

D’autres personnes désirent quitter leur emploi actuel, car ils ont un besoin constant de vivre autre chose. La routine ne leur plaît pas, et ils ont envie de découvrir un autre environnement de travail ; de se challenger…

5. Changer pour le salaire

Pour finir, le salaire peut également être un motif de changement d’emploi. C’est une réelle motivation, qui permet d’avoir le sentiment que son travail est reconnu. Finalement, si vous avez l’opportunité de gagner mieux votre vie, c’est tout à fait normal.

 

Le bilan de compétences

changer de travail et faire une évaluation de ses compétence profesionnelle

Si vous désirez changer d’activité professionnelle, évoluer au sein de votre entreprise en changeant de poste de travail, il est important de faire un bilan de compétences. Cette étape va vous permettre de faire le point sur vos connaissances, mais également toutes les compétences que vous avez acquises au cours de votre vie professionnelle.

Il pourra aussi vous aiguiller sur une éventuelle reconversion professionnelle, et vous apporter des pistes sur la prochaine profession que vous pourriez éventuellement exercer.

Le bilan de compétences est une sorte d’évaluation que vous allez effectuer avec une personne spécialisée. Il se déroule en trois grandes étapes :

    • 1ère étape : vous allez devoir débuter votre bilan de compétences en définissant vos besoins. Le spécialiste vous expliquera alors le déroulement de ce bilan, ses techniques, mais également ce qu’il vous apportera.
    • 2ème étape : cette phase d’investigation va permettre de mesurer votre motivation. Elle va aussi permettre de découvrir toutes vos compétences, et savoir vers quelle profession vous pourriez éventuellement vous rediriger.
    • 3ème étape : la dernière étape est la conclusion du bilan de compétences. Vous allez pouvoir découvrir ce que vous désirez créer comme projet professionnel, mais également toutes les étapes que vous allez devoir passer. Votre futur professionnel sera ainsi plus clair pour vous, et vous saurez ainsi vers où aller.

 

A quoi ça sert de faire un bilan de compétence

    • Tout d’abord, vous devez savoir que ce bilan va vous permettre de faire le point non seulement sur votre activité professionnelle, mais surtout sur vous. Vous allez pouvoir réfléchir à tous les postes que vous avez occupé dans le passé, et réfléchir à ce que vous désirez pour votre futur. Vous serez conseillé durant cette étape, vous n’avancerez pas seul, et cela peut être très rassurant lorsque l’on est dans le flou.
    • Deuxièmement, ce bilan de compétences peut également vous aider à faire face à une perte de confiance en vous. Il est possible que vous ayez vécu des échecs professionnels, mais vous pourrez savoir ce que vous valez réellement.
    • Pour finir, ce bilan de compétences va vous permettre de découvrir les compétences que vous avez besoin d’acquérir pour occuper votre nouvelle profession. En effet, vous savez peut-être déjà dans quelle branche vous désirez travailler, et cela ne viendra vous apporter que des informations supplémentaires, pour mieux réussir votre projet.

 

Avez-vous le droit à ce congé pour le bilan de compétences.

En étant salarié, vous devez faire une demande auprès de votre employeur 60 jours avant le début du bilan de compétences.

– Si vous êtes en CDI, il faudra bénéficier d’une activité professionnelle de 5 ans, et d’au moins 12 mois dans votre entreprise actuelle.

– Pour les personnes en CDD, vous devez justifier d’une activité professionnelle de 24 moins minimum, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois au cours de l’année passée.

– Pour finir, si vous êtes en situation intérimaire, vous devez avoir cumulé 6084 heures. Vous devez également justifier de 1600 heures passées dans l’entreprise actuelle, où vous faites votre demande, au cours des 18 derniers mois.

Lorsque vous aurez effectué votre demande auprès de votre employeur, ce dernier dispose alors de 30 jours pour accepter ce bilan de compétences, ou le reporter. Votre demande pourra alors être faite après une attente de 6 mois.

Pour aller plus loin, n’hésite pas à télécharger les fiches pratiques qui t’apprendront à mieux gérer ton stress.des outils pour devenir plus zen en fiches gratuitescliques-ici pour les recevoir –>!

 

Le congé individuel de formation (Cif)

changer de travail le congé individuel de formation

Pour changer de travail, vous pouvez également vous servir de votre congé individuel de formation (Cif). Ce dernier va vous permettre de vous absenter de votre poste actuel, afin de vous former. Vous pouvez ainsi garder une entrée d’argent mensuelle, tout en vous formant pour votre reconversion professionnelle. Peu de personnes y pensent, mais le congé individuel de formation peut être très pratique.

Il faut savoir que la formation que vous désirez effectuer n’a en aucun cas besoin d’être en rapport avec le poste que vous occupez actuellement. Vous pouvez effectuer cette formation à plein temps, ou à temps partiel, en fonction de vos préférences. Cette dernière peut également se dérouler de manière continue, ou discontinue. À vous de voir !

Pour bénéficier du Cif, vous devez être salarié CDI dans la même entreprise depuis au moins 1 an. Vous devez également justifier d’une activité salariée de 2 ans minimum. Ces années ne sont pas obligatoirement consécutives, ce qui est un avantage pour vous.

Vous pouvez aussi être un salarié en CDD justifiant de deux ans d’activité consécutifs ou non.

Afin de bénéficier du Cif, il vous suffit d’en faire la demande auprès de votre employeur, par écrit. En effet, vous avez besoin de son accord pour vous absenter de votre poste. Vous devez effectuer cette demande 120 jours avant le début de la formation de 6 mois ou plus, ou 60 jours avant si la formation dure moins de 6 mois. À partir de là, votre employeur dispose de 30 jours pour vous transmettre sa réponse.

Généralement, l’employeur n’a aucune raison de refuser votre demande de Cif si toutes les conditions requises sont présentes. Cependant, il peut effectuer un report de votre départ de 9 mois maximum. Il vous faudra donc parfois patienter pour vous former à votre nouvelle profession. Concernant votre rémunération, vous ne perdez rien si votre salaire est inférieur à 2960.53 € brut. Si votre salaire est supérieur à cette somme, vous toucherez 80 % de votre salaire pour un congé de 1 200 heures maximum, ou 60 % lorsque le congé dépasse les 1 200 heures.

Ainsi, de nombreuses possibilités s’offrent à vous pour changer de travail. Il est uniquement important pour vous de mettre toutes les chances de votre côté, et de choisir la bonne option. Que ce soit le bilan de compétences, ou le congé individuel de formation, vous pourrez vous former tout en percevant votre rémunération actuelle. Cela vous permet ainsi de bien réfléchir à votre projet professionnel, sans pour autant vous mettre dans une situation financière délicate.

N’oubliez pas que le bilan de compétences va vous permettre de faire le point sur vous, et sur votre futur professionnel, et qu’il s’avère très utile lorsque l’on désire changer de travail.

Trop souvent, de nombreux salariés se retrouvent dans des situations délicates après avoir choisi de changer de travail trop rapidement. Lorsque vous faites ce choix, vous ne savez pas réellement si tout va se dérouler comme vous l’attendez. Prenez donc le temps, mettez les choses à plat, pesez le pour et le contre, et surtout profitez des possibilités qui s’offrent à vous. Il vaut mieux être patient et faire les choses bien, que se presser et foncer dans un mur.

N’hésiter pas à laisser vos commentaires et à partager !

À votre santé

niko

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *