Comment obtenir autant d’énergie qu’avec la caféine

La caféine peut vous rendre beaucoup plus productif, mais seulement si vous savez comment en faire bon usage. Pour faire, de façon la plus efficace possible, le plein d’énergie avec la caféine, n’en n’abusez pas, buvez beaucoup d’eau, prenez votre temps pour boire votre café (et attendre un peu avant votre deuxième tasse), rester loin des boissons énergétiques sucrées, ne buvez pas de la caféine sur un estomac vide (la ère chose que nous faisons généralement au saut du lit), et tenter de bien vous alimentez si vous consommez de la caféine.

La semaine dernière , j’ai regardé 70 heures de l’émission TED pour faire une expérience sur la productivité, et au cours de l’expérience , j’ai exploré profondément la façon dont la caféine m’avait aidé mais également m’avait gêné dans ma capacité à retenir et à apprendre.

Pour mesurer la façon dont la caféine a eu un impact sur mon apprentissage, j’ai surtout observé comment la caféine a affecté mon énergie et ma concentration (il aurait été difficile de mesurer la rétention d’information), et je peux vous garantir que j’en ai découvert beaucoup sur la façon dont la caféine peut affecter notre productivité. Voici ce que j’ai appris!

 

Ce que j’ai découvert avec l’expérience du café et du thé

La semaine dernière, j’ai surtout fait l’expérience avec du café, du thé vert et du thé noir. Je bois habituellement une tasse ou deux de thé vert chaque jour, et un ou deux cafés chaque semaine.

Une tasse de thé vert contient 25 mg de caféine, une tasse de thé noir en contient 42 mg, et une tasse de café en contient 108 mg, donc le café est celui qui donne le plus grand coup de fouet sur ces trois boissons. Si vous êtes à la recherche d’un regain d’énergie (sur le court terme mais nous allons le voir par la suite), le café a les plus grands effets, et c’est sans nul doute le plus fort. (Sauf si vous comptez les boissons énergisantes, que je n’ai délibérément pas inclus. La plupart d’entre elles sont surchargées de sucre et sont terribles pour notre organisme).

Pour observer comment l’ajout de caféine à mon régime a affecté ma concentration et mon niveaux d’énergie j’ai commencé par ne pas boire de caféine les deux premiers jours ainsi je pouvais avoir une base de comparaison avec les autres jours.

Je pense que tout le monde a une base de productivité différente (c’est à dire comment nous sommes productifs de nature, sans apport de stimulant à notre organisme). Il n’y a pas beaucoup de recherche derrière la «base» de productivité ci-dessous – c’est juste une courbe qui va me servir à vous montrer les effets de la caféine.

la-productivité-sans-la-caféine

 

Après avoir bu une boisson contenant de la caféine, cette dernière commence à travailler rapidement. En effet, la caféine stimule rapidement notre système nerveux central, réduit notre fatigue physique, et restaure la vigilance quand nous nous sentons somnolent. Elle contribue généralement à mieux nous concentrer, et aide également notre corps à avoir une meilleure coordination physique. Il en résulte une augmentation de la productivité. Prenez le thé vert, par exemple:

 

le-thé-vert-et-la-productivité

 

Bien sûr, ce qui monte doit forcément redescendre. Lorsque la caféine n’a plus d’effet sur notre organisme, il peut se produire l’effet inverse que l’on appellera «crash». En revanche, le « crash » que l’on peut ressentir avec le thé vert (si vous en faite l’expérience) est beaucoup beaucoup beaucoup plus petit que le café, mais il est toujours là, mais largement moins accentué pour ma part. Dans le cas du thé vert, la productivité que vous perdez en raison du « crash » (la zone rouge clair) est beaucoup moins importante que la productivité que nous gagnons avec un regain d’énergie et une concentration que le thé fournit (la zone verte).Cela signifie que nous obtiendrons clairement un gain de productivité en buvant du thé vert. Pour moi, le thé noir l’est tout aussi.

Le café est très différent. Le café est certainement plus stimulant  à boire, et il produit un pic de productivité énorme. Mais encore une fois, ce qui monte doit redescendre, et je pense que dans l’ensemble, du moins pour moi, les effets de boire une tasse de café ont bien plus d’inconvénients que d’avantages:

 

productivité-avec-du-café

 

 

La quantité de caféine dans un café est beaucoup plus grande que ce que je suis habitué à boire (4 fois plus en gros, parce que je bois surtout du thé vert), et aussi parce que mon corps n’est pas habitué à boire autant de caféine. Cela a sans doute contribué à ma perte de productivité. Je pense que presque toutes les personnes auraient une expérience comparable si elles buvaient plus de caféine que d’habitude.

En résumé, voici les deux points que je veux vous faire comprendre avec ces graphiques:

  • Si vous ne surconsommez pas de caféine, cette dernière vous fournira une énergie solide, et elle boostera également votre attention.
  • Cette énergie supplémentaire a un coût, ce qui pourra vous rendre moins productif (en fonction de la quantité de caféine que vous buvez).

La caféine peut avoir des effets dévastateur à court terme sur votre productivité si vous en buvez trop, ou si vous n’êtes pas conscient qu’elle peut affecter négativement vos niveaux d’énergie, de motivation et de concentration. Mais heureusement, la semaine dernière, j’ai découvert un tas de façons de réduire ces effets.

 

6 façons d’obtenir plus de la caféine

La caféine peut avoir un impact énorme sur notre productivité. Les six éléments ci-dessous m’ont aidé à maximiser les effets positifs de la caféine, tout en minimisant le « crash » que j’ai vécu après.

 

1- Buvez du café / thé sur une longue période de temps, pour libérer lentement la caféine dans votre corps au lieu de bombarder votre corps avec trop de caféine d’un seul coup, prenez votre temps. Si vous consommez lentement de la caféine, votre corps va aussi lentement l’effacer de votre organisme, et le « crash » sera moins brutal.

 

2 – Si vous buvez un café le matin, boire de l’ eau à côté. Rester hydraté vous permet de rester concentré, et le matin quand vous êtes déshydraté (après avoir était sans eau pendant 8 heures d’affilée), rien ne va plus étancher votre soif, que de boire de l’eau. J’ai aussi trouvé que boire de l’ eau après avoir bu un café m’a aidé à mieux me concentrer, mais il convient de noter que de nombreuses études ont montré que le café ne déshydrate pas.

 

3 – Éloignez -vous des boissons trop énergisantes sucrées. Les boissons énergétiques sucrées sont stimulantes, avec généralement un super goût de chewing-gum, mais elles sont aussi truffées de sucre, qui vous fait augmenter votre taux d’insuline, ce qui rend le « crash » d’après encore plus difficile.

 

4 – Essayer de bien mangez si vous consommez de la caféine. Quand je mangeais des aliments qui à combustion lente (comme des céréales entières , des légumes et des fruits), je trouve que j’avais plus d’ énergie et que le c »rash » n’était pas aussi difficile à vivre !

 

5 – Ne pas boire de la caféine sur un estomac vide. Boire du café sur un estomac vide stimule la production d’acide chlorhydrique, ce qui n’est pas bon, parce que l’ acide chlorhydrique ne doit être produit que pour digérer les repas. Cela à donc pour conséquence de rendre plus difficile la digestion de gros repas après, et conduisant irréfutablement à un gain de poids. Cela met également le désordre sur votre niveau d’énergie.

 

6 – Attendez avant de consommer un second café / thé. Souvent, comme beaucoup d’entre nous, quand je viens de finir une tasse de thé ou de café, j’en ai envie immédiatement d’une autre, mais ce n’est pas bon. Attendre avant de boire une autre tasse m’a permis de répandre mon apport de caféine sur une plus longue période de temps, et m’a rendu beaucoup plus productif.

 

La plupart des gens se concentrent uniquement sur les aspects positifs de la consommation de caféine; comme avoir une meilleure concentration, un plus d’énergie et vous fait vous sentir bien. Mais la caféine peut également avoir de mauvais effets à court terme sur votre productivité avec une forme de « sur-stimulation ». Dans le cas du « crash » (après les effets stimulants), nous pouvons ressentir un manque d’énergie, de motivation et de concentration.

Connaître les effets de votre productivité grâce à la consommation de caféine, et faire des tests ou des expériences pour en réduire ces effets peut vous fournir infiniment plus de concentration, d’énergie et de motivation pour passer la journée.

 Cet article est tiré du blog http://alifeofproductivity.com/ de Chris Bailey

Je vous encourage à acheter le livre de Chris Bailey (si vous parlez anglais) : « the productivity project » que vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous :

The productivity project

Et vous quel est votre sentiment sur la question ?

N’hésitez à liker et à partager l’article s’il vous a plu 😉

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Loading...