Comment se reconstruire après un burn-out en 10 étapes ?

Comment se reconstruire après un burn-out ? Pour toutes les personnes qui ont dû y faire face, le burn-out s’avère être une véritable expérience traumatique.

L’importance de cette maladie peut être telle que s’en remettre n’est pas une mince affaire.

Toutefois, lorsque l’on prend conscience de la présence du problème et que l’on décide de guérir, il est possible de voir le bout du tunnel.

Cependant, la guérison implique forcément une phase de reconstruction qui est loin d’être simple à aborder.

Si tu es dans ce cas présent, voici quelques étapes à respecter pour te reconstruire correctement après un burn-out.

 

1 – Ne pas nier et prendre conscience du burn-out

se reconstruire après un burn-outLa première des erreurs à ne pas faire est de nier et de prendre ce que tu viens de vivre « à la légère ».

Un burn-out est quelque chose d’important et qui peut toucher tout le monde. Le fait de prendre conscience que tu as véritablement souffert d’un syndrome d’épuisement professionnel est indispensable pour te reconstruire et te mettre dans une bonne dynamique.

Certaines personnes vont estimer que cette « mauvaise passe » était juste « un petit coup de mou » ou un « épisode de déprime passager ». La réalité est bien différente.

Le burn-out est une véritable maladie qui a des causes précises que tu devras définir, afin de ne pas rechuter et de replonger de nouveau.

Avouer que l’on a souffert d’une telle maladie n’est jamais simple, mais tu verras que cela ne pourra être que positif pour la suite de ton parcours.

 

2 – Savoir en parler aux bonnes personnes

se reconstruire après un burn-outSe renfermer sur soi-même n’est jamais une bonne idée, en particulier lorsque ton burn-out affecte chaque aspect de ton quotidien.

Outre les professionnels de la santé qui t’auront soutenu pendant ta phase de guérison, sache qu’il est important d’en parler aux personnes qui t’entourent et en qui tu peux avoir confiance.

Mettre des mots sur ce que tu viens de vivre te permettra de prendre véritablement conscience de ce qui t’es arrivé tout en ayant le soutien des gens qui te sont chers.

En plus de cela, tu pourras peut-être être amené à avoir le retour d’expérience de personnes ayant vécu la même chose que toi.

Il est important de ne pas oublier que le syndrome d’épuisement professionnel touche de plus en plus de monde et qu’il y a probablement quelqu’un de ton entourage qui a également dû faire face à cette maladie.

Il existe également des groupes Facebook sur lesquels on donne la parole ou aux personnes en burn-out. J’en ai d’ailleurs un qui s’intitule Vaincre le Burn-Out par le partage (Mon BurnOut à Moi) et tu es la, le bienvenu !

Apprendre des autres peut être une excellente idée afin de t’aider dans ta reconstruction tout en te sentant épaulé.

Enfin j’ai une « catégorie Témoignages » où tu pourras retrouver des histoires aussi différentes les unes que les autres de personnes ayant vécu des épuisements professionnels

 

3 – Mettre de la distance avec les personnes et les environnements toxiques

se reconstruire après un burn-outLors de ta guérison, tu auras sûrement commencé un travail sur ce point.

Tout d’abord, il est essentiel d’identifier quels sont les environnements toxiques qui ont pu t’amener à souffrir d’un burn-out.

De ce fait, tu pourras faire en sorte de ne pas les retrouver dans ta guérison et de te mettre dans un dynamique beaucoup plus saine.

Même si ce n’est pas une tâche facile, certaines personnes ressentent la nécessité de changer d’emploi afin de pouvoir être pleinement épanouies.

N’hésite pas à en parler avec la personne qui te suit afin d’avoir des conseils avisés.

La toxicité ne concerne pas que les environnements ou les conditions de travail, elle peut également impliquer des personnes qui ont fait partie de ta vie.

Lorsque tu auras identifié les personnes qui, au lieu de te tirer vers le haut, alimentent ton mal-être, il te faudra couper les ponts.

Sortir les éléments négatifs de ta vie est indispensable pour te reconstruire correctement.

 

4 – Apprendre à prendre du temps pour soi

se reconstruire après un burn-outUne personne qui est amenée à souffrir d’un burn-out s’est bien souvent donnée corps et âme à son travail, quitte à s’oublier soi-même.

La reconstruction est alors le bon moment de se recentrer sur soi. Pour cela, privilégie des choses qui te font plaisir et qui de ne t’en demandent pas « trop ».

Tu peux par exemple reprendre un loisir que tu avais laissé de côté pendant trop longtemps ou bien encore commencer à t’investir dans une cause qui te tient à cœur.

L’idée est de faire des choses qui te permettent de te sentir bien dans ton quotidien.

 

5 – Pour se reconstruire après un burn-out, travailler sur la confiance en soi

se reconstruire après un burn-outEn apprenant à prendre du temps pour toi-même, tu vas également pouvoir travailler sur ta confiance en toi.

Ce point est indispensable pour envisager ton avenir un peu plus sereinement.

D’autres facteurs pourront t’aider dans cette idée, comme notamment la pratique d’une activité physique régulière ou bien celle de la méditation.

Lorsque que tu te regardes dans la glace le matin, force-toi à voir les choses positives que tu aimes chez toi.

Cela te permettra de prendre conscience de ta valeur et donc d’avoir plus confiance en tes capacités.

 

6 – Revoir sa liste des priorités

se reconstruire après un burn-outLe burn-out t’aura certainement permis d’identifier les choses que tu ne supportes plus ou que tu ne veux plus jamais faire.

De cette façon, tu pourras mieux identifier tes envies et donc revoir tes priorités.

Ces envies doivent être aussi bien au niveau personnelle que professionnelle.

  • Quelles sont les choses qui te sont indispensables pour t’épanouir ?
  • Où est-ce que tu aimerais être dans un an, ou plus ?

Tu peux notamment t’aider des personnes qui t’entourent afin de définir ces points et identifier quelles seront tes priorités à l’avenir.

 

7 – Identifier ses points forts pour mieux rebondir

se reconstruire après un burn-out

Tout le monde a des points forts. Pour pouvoir avoir pleinement confiance en toi, il est important de les identifier.

De cette façon, tu pourras les mettre en avant et les développer au maximum.

Cela pourra peut-être t’aider à trouver une nouvelle voie professionnelle qui te correspond le mieux et dans laquelle tu pourras trouver l’épanouissement que tu recherches.

Au même titre que les autres étapes que je viens de citer, tu pourras t’aider des conseils des personnes qui te connaissent le mieux.

Par moment, nos points forts ne seront pas forcément ceux que l’on s’imagine.

 

8 – Apprendre à connaître ses faiblesses pour se reconstruire après un burn-out

se reconstruire après un burn-outAu même titre que les points forts, tout le monde a des faiblesses, et ce n’est pas un mal, bien au contraire.

Afin que ces faiblesses ne deviennent pas des handicaps, il est important de les identifier correctement.

Prendre conscience de ses points faibles permet de savoir lorsque l’on n’est pas en capacité de réaliser telles ou telles tâches et donc, par conséquent, d’éviter de se mettre dans des situations difficiles.

À noter qu’une faiblesse, n’est pas forcément incurable, tu pourras profiter de ta période de reconstruction pour améliorer celles qui te semblent importantes à travailler.

 

9 – Trouver de nouvelles sources d’inspiration

se reconstruire après un burn-outCette période de reconstruction est également le moment de trouver de nouvelles choses pour t’inspirer.

Certaines personnes n’hésitent pas à mettre en place ce que l’on appelle un « tableau d’inspiration ».

Concrètement, ce dernier se compose de tout ce que tu trouves et qui t’inspire pour entamer correctement cette nouvelle vie qui s’offre à toi.

Cela peut par exemple être

  • des envies de voyage,
  • de sorties,
  • des projets à réaliser,
  • des personnes qui t’inspirent au quotidien
  • et bien d’autres.

Ces inspirations peuvent également se trouver dans une nouvelle activité que tu pratiqueras dans ton quotidien ou bien dans une nouvelle passion qui animera tes journées.

En la matière, les possibilités sont vraiment nombreuses.

 

10 – Reprendre le cours de sa vie

se reconstruire après un burn-outReprendre le cours de sa vie, ou plutôt « reprendre une vie normale », est certainement l’étape la plus angoissante de la reconstruction.

Concrètement, tu devras faire un trait sur une partie de ta vie « avant le burn-out » et penser à l’après.

Cela implique de te relancer dans le monde professionnel, tout en gardant en tête ce que tu auras travaillé tout au long de ta guérison.

Reprendre le cours de ta vie implique également de recommencer à sortir avec des amis ou bien faire de nouvelles rencontres.

Tu verras que, même si les débuts ne sont pas simples, tu ne pourras en tirer que du positif. Les premiers temps, il est possible qu’un sentiment d’anxiété se fasse sentir.

En conséquent, tu pourras mettre à profit les différentes astuces que tu auras appris pour y faire face comme notamment

  • la méditation,
  • les exercices de respiration,
  • la cohérence cardiaque
  • et bien d’autres.

Au bout d’un moment, tu remarqueras que cette période compliquée sera de plus en plus derrière toi.

 

Peut être ai-je oublié de parler de quelque chose en particulier ?

Maintenant, je te laisse la parole et je voudrais avoir ton retour !

Qu’as-tu mis en place pour te reconstruire ?

Peut-être ai-je oublié de parler de quelque chose ? Si c’est le cas fais le moi savoir en laissant un commentaire.

Si tu penses que cet article t’a appris quelque chose et/ou qu’il peut aider une personne de ton entourage, alors partage le, MERCI 🙂

niko

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, average: 4,50 out of 5)
Loading...

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *