Avoir une meilleure confiance en soi : faites le test !

La peur de gagner !

Les sportifs le savent, le champion est celui qui fait la différence par son mental.

Au top, ils sont tous de niveau technique égal. En revanche, le numéro 1 est celui qui croit en lui. Il a la « gagne », dit-on. Il en veut, il a confiance en son étoile.

Tous les leaders possèdent cette confiance en eux : sportifs, artistes, managers, majors de promotion, chefs cuisiniers, meilleurs ouvriers de France, artisans.

Chacun d’entre nous, dans sa vie personnelle comme professionnelle, ressent ce besoin de croire pour réussir.

 

Le résultat de mon parcours

Je vais vous livrer mes convictions et mes expériences qui m’ont conduit à affronter mes doutes et à faire face à toutes sortes de difficultés dans mon travail. Je me suis rendu compte au fil des mois et années que l’assurance est un atout essentiel pour réaliser ses projets et progresser dans ses activités.

Cette assurance se construit dès son enfance grâce au comportement de ses parents et de ses premières relations avec ses camarades et ses professeurs. L’âge adulte vient conforter, par ses multiples échecs et victoires de la vie, le besoin intérieur de la confiance en toutes circonstances.

Avoir confiance en soi, c’est ce que je veux vous aider à obtenir.

 

Mes conseils

Nous allons tout d’abord faire le point sur vos forces et vos faiblesses afin de bien se connaître. Ensuite, je vous proposerai mes conseils qui vous donneront, j’en suis sur, des idées pour améliorer votre confiance en soi.

 

Comment estimer ses atouts et ses faiblesses ?

La première étape pour renforcer sa confiance en soi, c’est d’être le plus objectif possible sur soi-même. Sans excès d’orgueil ni fausse modestie. Vous êtes face à vous-même. Il est important d’examiner les domaines où on est à l’aise et ceux où nous avons besoin de progresser.

Je vais vous proposer une méthode d’un ami coach comportemental Mr Philippe CLAUDE qui, à coup sur, vous permettra de bien vous connaître et donc de faire des progrès. Mais évidemment, répondez aux questions sincèrement. Personne n’est là pour vous juger. Le seul témoin c’est vous.

 

Votre niveau général de confiance en soi

3 possibilités de réponses : « A » souvent, « B » parfois, « C » jamais

15 critères de niveau de confiance

  • Je ne sais pas saisir les opportunités professionnelles,
  • Je suis trop exigeant avec moi-même,
  • Je pense avoir trop souvent échoué dans ma vie,
  • Je suis trop dispersé dans ma vie professionnelle et personnelle,
  • Si la situation est compliquée, je fais comme les autres
  • Si je ne connais pas la personne je pense impossible de l’intéresser,
  • Je suis vexé très vite,
  • Je doute des décisions prises,
  • J’ai peur d’échouer si je réalise un nouveau projet,
  • Je ne sais pas dire non,
  • Je n’insiste pas quand je veux obtenir quelque chose,
  • Je suis gêné par des compliments,
  • Je pense que la chance est réservée aux autres,
  • Je ne consacre pas assez de temps pour moi,
  • Je me fixe des objectifs que je sais irréalistes

 

Résultats du test

  • Plus de 10 « C » Jamais :

Vous avez une bonne confiance en vous

  • Entre 5 et 10 « C »  Jamais :

Votre confiance en vous est variable

  • Moins de « 5 « C » Jamais :

Votre confiance en vous est trop faible

 

15 critères de bonne estime de vous

  • Quand je pose une question à mon supérieur je pense que cela ne sert à rien
  • Je généralise trop : tout va bien ou tout va mal
  • Je ne vois que le mauvais côté des choses
  • J’exagère les problèmes
  • Je pense être responsable des problèmes qui surviennent
  • Je suis catégorique : j’aime ou je déteste
  • Je me lance dans un projet et me dis que je vais échouer
  • Je vois tout en noir si je suis fatigué
  • Je ne m’affirme pas assez devant les autres et n’ose pas dire ce que je pense
  • Je critique facilement ce que font les autres
  • Je dois être surchargé pour me sentir bien
  • Je ne me décide pas facilement au restaurant pour le menu
  • Je suis têtu
  • Je suis susceptible
  • Je suis intolérant quand je discute avec les autres

 

Résultats du test

  • Entre 10 et 15 « C » :

Votre avez une bonne estime de vous

  • Entre 5 et 10 « B » :

Votre estime de vous est variable

  • Total A + B supérieur à 10 :

Votre estime de vous est insuffisante, trop focalisé sur vos défauts et cela vous empêche de penser positivement. Concentrez-vous sur vos qualités

  • Plus de 10 « A » :

Vous manquez sérieusement d’estime de vous. Vous vous sous-estimez sans cesse.

 

15 critères d’affirmation de vous

  • Je pense que tout va bien se passer étant optimiste
  • Je prends spontanément des initiatives
  • J’aime les changements cela me stimule
  • J’aime prendre des risques
  • Je fais ce que je dis
  • Je pense que ce qui m’arrive est dû à mon travail
  • Je refuse une mission si je n’y crois pas
  • Je suis tenace
  • Je n’ai pas peur de la compétition
  • Je réussis à justifier un retard dans mon travail si j’ai eu des difficultés
  • Je ne compte que sur moi
  • Je me fixe des priorités et les respecte
  • J’aime faire en permanence des efforts
  • J’insiste si je n’obtiens pas satisfaction
  • Je suis persuadé que je peux toujours m’améliorer

 

Résultats du test

  • Plus de 10 « A » :

Vous êtes tout à fait capable de vous affirmer.

Vous appréciez la compétition et trouvez les arguments pour convaincre. Pas de complexe d’infériorité.

  • Total A + B supérieur à 10 :

Vous vous affirmez plutôt bien.

Vous vous engagez et relevez les défis qui vous sont soumis. Vous savez prendre des risques à condition de les avoir bien évalués.

  • Entre 5 et 10 « B »

Votre capacité à vous affirmer est variable.

Votre énergie n’est pas constante. Vous n’êtes pas toujours en position d’agir comme on l’attend de vous. Protégez vous moins et osez davantage.

  • Entre 10 et 15 « C » :

Vous ne savez pas vous affirmer.

Trop timide, vous lâchez prise face aux autres et aux difficultés. Stimulez-vous par le sport par exemple.

 

Mes 8 conseils pour améliorer la confiance en soi

Maintenant que vous avez décelé vos forces et faiblesses et que vous avez évalué votre capacité à avoir confiance en soi, je vais vous livrer mes « secrets » pour améliorer cette confiance en soi, si utile pour réussir votre vie professionnelle voire personnelle.

 

Mon 1er conseil : sachez tirer les leçons de vos échecs

Dites vous que personne ne réussit tout ce qu’il entreprend. Dans la vie professionnelle comme dans la vie privée, tout échec doit servir à préparer l’avenir. Déçu d’avoir échoué, bien sur, mais déjà en train de préparer une autre action ou l’étape suivante pour réussir.

« Je tombe de cheval, immédiatement je remonte pour vaincre ma peur et ma déception ».

 

Mon 2ème conseil : menez vos projets jusqu’au bout

Il faut se tenir à ses objectifs fixés et ne jamais arrêter en cours de réalisation. L’abandon d’un projet ou de la réalisation d’une mission est source d’incertitude. L ‘inconnu qui pose question : « Aurais je réussi ? ». Comment le savoir puisque l’on s’est arrêté en chemin.

 

Mon 3ème conseil : osez prendre des risques

La fameuse formule « Je n’ai pas du tout confiance en moi, c’est ce qui me fait avancer ! ».

Prendre de l’assurance, c’est en effet oser aller au-delà de ses habitudes et de son domaine. Il faut sortir de sa « zone de confort ». L’action est le domaine de l’inconnu et non de la répétition routinière.

Plus on ose agir là où cela peut être risqué, plus on remporte succès et réussites. Et alors, on augmente sa confiance en soi au fur et à mesure, ce qui entraîne de nouvelles aventures et de nouveaux projets.

« Ma décision de changer de fonction est prise, je fonce. Je serai à la hauteur, j’en suis sur ».

Combien de fois vous êtes vous dit,après avoir pris une décision, cette phrase ?

Assumez, le risque est pris, l’action est engagée, la réussite vous appartient, et à vous seul !

 

Mon 4ème conseil : entraînez-vous avant d’agir

Les comédiens et les musiciens le savent bien : il faut en permanence répéter, faire ses gammes et travailler des heures et des heures. La confiance vient de la répétition, du travail et de l’entraînement. Simulez tout seul ou devant des amis pour préparer un entretien ou la présentation d’un projet.

 

Mon 5ème conseil : fixez vous des objectifs réalistes

Sans être trop prudent et « petit bras » fixez vous des objectifs que vous savez pouvoir atteindre de par votre personnalité, votre expérience et votre formation. Vous devez bien évaluer vos capacités intellectuelles et pratiques avant de vous lancer. Etre pragmatique sera votre devise : l’idéalisme est votre horizon, le réalisme votre quotidien.

 

Mon 6ème conseil : mettez en avant vos points forts

Il faut s’appuyer sur vos atouts et vos talents. Oubliez vos défauts et concentrez vous sur vos qualités. Vous les connaissez même si vous êtes modeste et humble en public. Seul avec vous même vous devez être objectif mais conscient de vos qualités.

N’hésitez pas à lister régulièrement ce que vous analysez de votre comportement et de votre personnalité. Vous les notez et pourrez ainsi les classer  par catégorie : physique, psychologique, relationnelle, technique …

 

Mon 7ème conseil : éliminez vos peurs et vos craintes

La peur entraîne le trac. Le trac fait perdre ses moyens et son assurance. Il est donc impératif d’éliminer toutes pensées négatives du style :

« je ne suis pas à la hauteur », « je n’y arriverai jamais », ‘ils vont se rendre compte que je ne suis pas sur de moi » « je n’intéresse personne » …

Au lieu de cela, trouvez les contre arguments qui vont vous booster.

Par exemple, si vous vous sentez incapable de prendre en charge un nouveau projet, posez-vous les bonnes questions : « je surestime peut-être sa difficulté », quels sont les points que je peux résoudre », quelles sont les solutions à trouver » …

 

Mon 8ème conseil : ne tenez pas compte du jugement des autres

Mon 8ème et non mon dernier conseil car vous devrez, à partir de ma liste, la compléter par vos expériences et vos lectures. On ne ferme jamais ce type de réflexion mais, au contraire, on l’enrichit.

Il ne faut pas craindre les critiques et les commentaires de votre entourage. Difficile à admettre car cela peut donner l’impression qu’il faut être insensible aux avis et aux échanges. La confiance en soi s’acquiert en faisant abstraction du jugement d’autrui. Il faut apprendre à maîtriser ses décisions et sa propre réflexion.

Pour cela, il faut intégrer le fait que ne plus dépendre de ces jugements extérieurs permet d’être plus résistant aux attaques et aux événements négatifs. Une fois votre décision prise, gardez le cap et regardez l’horizon qu’est votre objectif. Un champion de golf vous conseille de regarder le trou du green et non votre club. Cette métaphore doit guider votre comportement et conditionner votre assurance.

 

Quelques liens utiles

  • Un livre s’intitulant « Oser : Thérapiue de la confiance en soi »

https://www.amazon.fr/Oser-Th%C3%A9rapie-confiance-en-soi/dp/2738117279/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1467624261&sr=8-1&keywords=la+confiance+en+soi

 

N’hésitez pas à laisser vos commentaires ou vos remarques !

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Loading...