Comment guérir d’un burn-out le plus vite possible ? 

Le burn-out est un mal qui est de plus en plus connu de la part du grand public, et pour cause, les personnes qui en souffrent sont de plus en plus nombreuses. Malheureusement, chacun d’entre nous peut être amené, au moins une fois dans sa vie, à faire face à ce genre de situation. Si vous êtes dans ce cas présent, sachez qu’il existe des solutions pour guérir d’un burn-out et qu’il ne faut donc pas considérer son cas comme désespéré.

Même si ce n’est pas toujours facile d’être dans cette optique de guérison, sachez que des solutions existent pour s’en sortir et pour reprendre le cours de sa vie.

Voici quelques informations à connaître pour toutes les personnes qui se demandent comment guérir d’un burn-out !

 

1ère étape pour guérir d’un burn-out : savoir le reconnaître

guérir d'un burn-out

La difficulté d’en prendre conscience

Il est compliqué de guérir un trouble lorsque l’on ne sait même qu’il nous touche.

L’étape 1 pour soigner le burn-out est donc l’identification de cette maladie.

Certaines personnes qualifient ce trouble comme le témoignage d’un esprit à bout de souffle.

Concrètement, les personnes qui se retrouvent dans cette situation doivent faire face à une fatigue, aussi bien physique que psychique. Cela les plonge dans une incapacité totale de faire certaines choses de leur quotidien, comme notamment tout ce qui a attrait à leur vie professionnelle.

Le burn-out s’accompagne généralement de symptômes très caractéristiques du stress ou de l’angoisse.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, tout le monde peut être touché par le burn-out.

Il n’existe aucune catégorie professionnelle qui est épargnée par ce mal-être et il est important de savoir reconnaître les signes pour prendre en charge cette maladie le plus rapidement possible.

À l’inverse d’un bon nombre de maladies, le burn-out ne surviendra pas du jour au lendemain.

Concrètement, vous ne vous réveillerez pas un matin en étant atteint de ce trouble. Les différents spécialistes qui se sont penchés sur la question ont avancé qu’il s’agissait plutôt d’un long processus d’épuisement.

Ce dernier peut s’installer durant un long moment avant que la personne concernée lâche totalement prise. Certaines personnes restent des mois, voire même des années, dans cette situation avant de craquer.

Pour ma part, je pense que la période "d'incubation" a durée 9 mois ! Tout a débuté avec la naissance de mon fils, une fatigue s'est installée petit à petit. Bien entendu ce n'est pas ça qui à fait que je suis tombé en burn-out, c'est mon investissement et mon engagement démesuré dans le travail. Je pense que c'est un tout, je n'ai pas su m'écouter !

-->> Retrouve mon témoignage en cliquant ici

 

Les premiers symptômes d’un épuisement professionnel

Dans ce processus d’épuisement caractéristique au burn-out, on retrouve une perte d’énergie qui peut engendrer, peu à peu, une incapacité à être efficace dans son travail.

Généralement, on constate des premiers symptômes similaires chez les personnes qui ont fait un burn-out comme par exemple des:

  • Maux de dos,
  • Troubles du sommeil,
  • Migraines,
  • Douleurs au niveau des muscles,
  • Troubles digestifs,

Ou encore :

  • une perte d’appétit,
  • une fatigue persistante qui ne s’estompe jamais,

D’autres symptômes peuvent survenir sur le plan psychologique comme par exemple :

  • un sentiment perpétuel de frustration,
  • des pertes de mémoire,
  • une démotivation récurrente,
  • une perte de confiance en soi,
  • dans certains cas des idées noires.

 

2ème étape pour soigner le burn-out : Consulter un professionnel de santé

guérir d'un burn-out

Une fois que la personne a conscience de l’état dans lequel elle se trouve, elle peut commencer à mettre en place certaines solutions pour savoir comment guérir du burn-out.

Dans un premier temps, il est important de prendre en compte que l’aide d’un professionnel est généralement indispensable.

La thérapie comportementale peut être une bonne solution afin de sortir du burn-out et de retrouver un sentiment d’apaisement.

 

Quand l’arrêt de travail s’impose pour soigner un burn-out

Certaines personnes n’arrivent pas à décrocher de leur univers professionnel, et ce même si elles en sont arrivées à un point inquiétant.

Si vous décidez d’entamer un travail de thérapie, vous devez être conscient qu’un arrêt de travail est plus que nécessaire. De cette façon, vous pouvez vous protéger au mieux pendant votre période de guérison.

Se mettre à distance de son univers professionnel est PRIMORDIAL pour soigner un burn-out. De cette façon vous serez en capacité d’identifier correctement les sources de stress et d’angoisses.

Toutefois, dans certains cas, votre thérapeute pourra vous demander de mettre à distance certains aspects de votre vie personnelle s’il estime que cela peut vous aider à reprendre le contrôle de votre vie.

Lors de ces étapes de guérison du burn-out, vous allez réapprendre à faire certaines choses du quotidien. Cela implique les tâches du quotidien, mais également une reprise de la confiance en vous que vous avez perdue.

Le professionnel qui vous accompagnera tout au long de ce travail pourra vous aider à identifier les sources d’angoisse qui ont provoqué un burn-out chez vous de façon à ce que cela ne se reproduise pas.

Vous remarquerez également que guérir d’un burn-out, c’est également guérir des différents symptômes qui y sont associés. Par exemple, vous apprendrez à traiter vos insomnies et à gérer vos angoisses quand elles surviennent.

 

Quelle thérapie choisir, quel traitement pour éviter le burn-out ?

Il est tout de même important de rester vigilant sur le professionnel que vous allez choisir. En effet, face au grand nombres de personnes souffrant de burn-out, certains individus ont tenté de mettre en place des traitements alternatifs dans le but de générer un certain profit.

Afin d’être sûr de mettre toutes les chances de votre côté de vous en sortir, veillez à choisir un professionnel qualifié.

Vous pouvez vous tourner du côté d’un psychiatre ou bien d’un psychologue spécialisé dans les burn-out(s). Si vous ne savez pas vraiment vers qui aller, vous pouvez notamment demander conseils à votre médecin du travail.

Bien entendu, d’autres professionnels pourront intervenir en complément de cette thérapie. Cela peut être un sophrologue ou un coach en méditation; mais cela doit rester complémentaire à une véritable thérapie.

Egalement, si vous trouvez que le thérapeute en face de vous ne vous convient pas, cela ne signifie absolument pas que la thérapie n’est pas bonne. Essayez-en un autre, ne vous arrêter pas ! Il vous faudra trouver chaussure à votre pied, une personne qui saura vous mettre en confiance.

Nous n’avons pas tous les mêmes codes, certains thérapeutes conviendront à certains quand ces derniers ne feront pas du tout l’affaire à d’autres !

 

Combien de temps nécessaire pour soigner un burn-out

Sachez que soigner un burn-out peut prendre du temps, mais ce temps est nécessaire.

Généralement, on considère que l’arrêt de travail pour cette maladie se situe entre deux et trois mois. Cette durée vous permettra de vous recentrer sur vous-même et de mettre à profit les clefs que vous aura données votre thérapeute.

En fonction de votre évolution, vous pourrez envisager une reprise de votre activité professionnelle. Bien évidemment sur les conseils du professionnel qui vous accompagne dans cette démarche de guérison. À noter que, dans certains cas, le burn-out peut nécessiter une prise de médicaments antidépresseurs.

Néanmoins, il est impératif que cet aspect de votre guérison soit pris en charge par un professionnel compétent tel que votre médecin traitant ou bien votre psychiatre.

 

Comment guérir du burn-out et comment ne pas rechuter ?

guérir d'un burn-out

Comme nous l’avons évoqué précédemment, soigner un burn-out est à la portée de tous. Malheureusement, la rechute est un phénomène bien réel quand on parle de burn-out.

Il est important de mettre en place les dispositifs efficaces pour que cela n’arrive pas.

Selon une récente étude les rechutes interviennent dans les 2 ans et on les évalue entre 30 à 40%.

Tout d’abord, sachez qu’il vous faudra certainement du temps pour vous sentir aussi épanoui qu’avant dans votre travail.

En effet, il n’est pas rare de voir des personnes guéries souffrir de quelques angoisses, notamment en ce qui concerne le regard des autres.

Cette peur s’accompagne généralement d’une angoisse de rechute. Néanmoins, il est important de savoir que, si vous êtes vigilant, il y a peu de chance que vous replongiez de nouveau dans ce schéma.

Normalement, votre thérapeute vous suivra pendant un certain temps afin de s’assurer que vous ne rechuterez pas.

 

Une reprise tout en douceur

Pour ce faire, la reprise du travail s’installe souvent de façon progressive. Il n’est pas rare de vous voir imposer un temps partiel thérapeutique évolutif par votre médecin du travail.

Si vous sentez que vos angoisses reviennent ou que vous traversez des moments de doute, n’hésitez pas à en parler à l’un des professionnels qui vous a suivi tout au long des étapes de guérison de votre burn-out.

Soyez également vigilant aux signes qui peuvent être alarmants afin de ne pas vous réinscrire dans un schéma d’épuisement et essayez de ne pas trop en faire.

Dans le cas d’une reprise de travail dans une société, la bienveillance de votre entourage professionnel doit également être de mise pour que vous puissiez guérir du burn-out et prévenir tout type de rechute.

Si ce n’est pas le cas et que vous devez faire face à des collègues hostiles ou à une hiérarchie incompréhensive, il est impératif de tirer la sonnette d’alarme auprès des personnes compétentes.

Dans certains cas, il est également possible que votre univers professionnel ne soit pas adapté et que c’est à cause de lui que vous avez lâché prise la dernière fois.

Pour ne pas que cela se reproduise, vous pouvez envisager de changer de structure. Même de changer totalement de voie.

Il n’est pas rare de voir des personnes qui, à la suite d’un burn-out, se sont tournées vers un tout autre secteur professionnel qui s’avérait être considérablement plus épanouissement que celui dans lequel elles évoluaient auparavant.

 

Alors quoi faire pour soigner un burn-out

Dans tous les cas, sachez qu’il y a toujours une réponse à la question « comment guérir d’un burn-out ». Il est important de garder à l’esprit que soigner un burnout n’est envisageable que si :

  • Vous mettez en places de nouvelles habitudes (sport, alimentation..)
  • Un professionnel de santé vous vient en aide et vous accompagne
  • En vous coupant de votre monde professionnel
  • Vous revoyez vos priorités
  • Vous pensez à vous (hobbies/passion/sorties…)

Si vous avez besoin de conseils pour vous mettre sur cette voie, vous pouvez notamment en parler avec des personnes qui ont déjà dû faire face à une telle situation et qui, aujourd’hui, ont retrouvé l’apaisement dont elles avaient besoin.

Vous pouvez même m’en parler, vous n’avez qu’à m’écrire et nous pourrons échanger sur la question !

Si vous pensez avoir appris quelque chose, ou si vous pensez qu’il puisse aider quelqu’un merci de partager l’article !

Prenez soin de vous,

niko

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, average: 4,75 out of 5)
Loading...
9 Comments
  • Amelie
    mars 6, 2018

    Merci pour vos articles très bien fait qui donnent espoir.
    La guérison est si longueee que j’ai l’impression que je n’en sortirai jamais…

    • Niko
      mars 6, 2018

      Bonjour Amélie,
      Effectivement la guérison est longue, votre corps a fait un reset et il doit se reconstruire. Il vous faut entreprendre un travail sur vous, trouver la thérapie qui vous correspond (hypnose, méditation, psychologue…). Tester en plusieurs ! La chose importante est d’accepter votre situation, accepter de ne pas être en pleine possession de vos moyens. Vous avez fait un burn-out et ce n’est pas RIEN, ne vous mettez pas la pression à vouloir guérir trop vite.
      Bon courage à vous,
      niko

      • calypso
        juin 4, 2018

        Bonjour !

        Moi meme en burn out depuis bientot 1 ans, j’ai toujours encore cette fatigue en moi dont je n’arrive pas à me défaire… et cette impression que je ne guerirai jamais, je vais mieux mais c’est pas encore ca a 100 %
        Merci pour cet article
        que me conseillerez vous ? c’est normal ce temps ci long pr guerir?

        • calypso
          juin 4, 2018

          J’ai tendance à me mettre cette grosse pression pour guerir tjrs plus vite et cela me desespere! merci à vous

        • AZUR
          juillet 8, 2018

          Bonjour Calypso,

          est-ce normal ? vous demandez-vous… Le temps de guérison, et le niveau de guérison, est propre à chaque personne et aux symptômes conséquences de votre burnout. Ainsi, certain vont déclencher des troubles de l’anxiété, et pour d’autre, plus grave un AVC, voir un Cancer… Cela dépend aussi des ressources de chacun, du type de médication, de l’environnement social, de l’origine du burnout, etc.

          Après, la lecture de nombreuses études médicales sur le sujet donne une durée moyenne d’environ 24 mois, avec thérapie, pour obtenir des résultats, c’est à dire un mieux être, une disparition totale ou partielle des symptômes, un retour à une activité professionnelle à plein temps. Cela reste une moyenne, très imparfaite, car la marge d’erreur est importante attendu le nombre de cas différents…

          Donc, avoir au bout d’1 an encore de la fatigue et des symptômes n’a rien d’étonnant !

          Suivez-vous un traitement allopathique ? Etes-vous en arrêt ? Arrivez-vous à vous ménager des plages de repos / relaxation ? Etes vous bien soutenu(e) par votre entourage directe (conjoint, famille) ?

          « Tomber 7 fois, se relever 8… »

    • Céline
      juin 24, 2018

      HELLO Amelie ! cela fait combien de temps pour toi que tu es en burn out ? je suis dans le meme cas et c’est vrai que c’est tres long mais il faut rester patient ! courage

      • AZUR
        juillet 8, 2018

        Bonjour Céline,

        je ne puis répondre pour Amélie, que je ne connais pas ! 🙂

        Mais, pour info, dans mon cas cela fait maintenant 6 mois, et si j’ai réussi à faire descendre un peu le niveau des symptômes ils sont toujours là est bien présents de façon quasi-journalière. Je n’ai aucun traitement médicamenteux (effets secondaires ayant nécessité l’arrêt !), seulement un neuroleptique pour mieux dormir. Je vais prochainement essayer l’hypnose auprès d’un psychiatre spécialiste des troubles de l’anxiété.

        Voilà quelques infos.

        Bon courage,

  • AZUR
    juillet 8, 2018

    Bonjour Niko, et merci pour cet article toujours plein de bon sens !

    J’y ajouterai cependant un complément, il y a des « burn out » où la personne ne stop pas totalement son activité. C’est mon cas. Je suis dirigeant d’entreprise depuis 15 ans, et j’ai fait un épuisement professionnel début janvier 2018, il y a donc 6 mois maintenant. Mon généraliste que j’ai consulté au bout de 6 semaines, m’a demandé de réduire mon temps de travail mais sans m’arrêter du moins si je m’en sentais la force. Il est vrai qu’en qualité de dirigeant j’ai plus de souplesse qu’un salarié pour organiser mon temps de travail. Reste que cela n’est pas sans difficulté. Je suis passé à l’équivalent d’un mi-temps, voir un peu plus les jours où je vais bien. Mais, dans le même temps j’ai éliminé de nombreuses activités extra-pro qui me prenaient aussi beaucoup de ressources physiques et mentales.

    Donc, revoir son organisation et son temps de travail est clairement une obligation, arrêter complétement de travailler pas nécessairement, même si dans une majorité de cas c’est ce qui se passe afin de réaliser une vraie coupure et forcer un vrai repos.

    En complément de ce repos, il faut réussir à s’aménager de temps de relaxation, quelqu’en soit la forme (méditation, massage, réflexologie, sophrologie, musique, détente, art, etc.)…

    Bon courage à tous !

    • Niko
      août 18, 2018

      Bonjour Eric,
      Effectivement quand on est à la tête de son entreprise il est difficile de s’arrêter même si cela reste possible ! Tu as eu raison de t’aménager des temps pour toi…quand le corps est fatigué autant sur le plan physique que psychique il lui faut des temps de repos
      Bon courage à toi !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *