Burn-out, un mal invisible qui frappe de manière imprévisible

L’épuisement professionnel ne prévient pas

Le terme Burn-out est aujourd’hui dans notre société bien réel. Que vous soyez chef d’entreprise ou encore salarié au sein d’une entreprise, le burn-out peut vous toucher à n’importe quel moment et ses effets peuvent être dévastateurs, j’en suis la preuve vivante ! Cet état d’épuisement physique et psychologique peut être destructif si l’on ne sait pas reconnaître les symptômes du burn-out. Le monde change vite et nous nous efforçons de changer avec lui au détriment de notre santé. Nous nous posons sans cesse un tas de questions, si ça ou ça est bon pour nous, si c’est possible ou non. Grâce ou à cause de la technologie nous sommes saturés de sollicitations diverses qui font que peu à peu nous perdons le sens des choses. Plutôt que d’investir votre temps dans votre travail (même si ce dernier vous satisfait), n’oubliez pas d’investir sur vous, sur ce que vous souhaiteriez faire et investissez sur les personnes qui comptent à vos yeux.

 

Existe t’il des symptômes du burn-out prévisibles ?

Le burn-out peut effectivement atteindre tous types de personnes avec différents profils. Cet état d’épuisement physique se traduit par une fatigue morale, physique et émotionnelle intense. Par un manque total de motivation, une baisse de la confiance en soi mais aussi une estime de soi quasi nulle. Après des années de travail souvent acharné, la personne lâche prise petit à petit et reste dans un cercle vicieux. Il est très délicat de reconnaître les symptômes du burn-out.

Les personnes qui sont hyper engagées dans leurs activités sont souvent aptes à déclencher un jour un état physique, mental et intellectuel au bord du burn out. Celles-ci se mettent des défis souvent très stressants et se fixent uniquement comme but de les atteindre tout en oubliant de penser à elles-mêmes. Tout comme les personnes surinvesties dans un travail qui ne correspond plus à leur valeur ou qui ont l’impression que leur travail n’est pas récompensé.

Le burn-out peut toucher tout le monde quel que soit sa classe sociale et son activité professionnelle. Les chefs d’entreprises ou les personnes ayant d’importantes responsabilités, les médecins, les soignants, les travailleurs sociaux, les femmes de ménages, les personnes en recherche d’emploi, les retraités mais également les professeurs et les étudiants peuvent être susceptible de développer un état d’épuisement proche du burn-out.

Selon le sondage Opinions Matters pour Withings en 2014, 64% des Français se réveillent fatigués et seulement 6% se disent frais et dispos le matin !

Aujourd’hui, le fait est que nous vivons dans une époque où nous valorisons le travail, la rentabilité, le profit et la réactivité. A défaut du faire du bon travail, nous le bâclons de peur de ne pas suivre la cadence. Ce mauvais travail, bâclés et approximatif est souvent contraire à nos valeurs, à ce que nous sommes. Nous perdons donc notre estime de soi et une fatigue mentale commence à s’installer.

Egalement, en tant qu’individu hyper connecté, nous nous épuisons à être disponible pour tout le monde : les collègues, les enfants, les amis… On ne débranche quasiment jamais. Ces hyper-sollicitations sont nuisibles à la longue, le cerveau ne se repose quasiment jamais.

 

Le burn-out touche aussi les VIP

Le burn out ne se s’adresse pas uniquement aux personnes inconnues du grand public, il touche également les stars. Celles-ci mènent effectivement une vie assez stressante et fatigante de par les nombreux concerts ou encore les représentations qu’elles enchaînent jours après jours et souvent avec peu de repos. Il n’’y à cas regarder la une du Magazine Psychologie pour s’apercevoir que c’est toujours une célébrité du show business qui en fait la une. Elles sont quasiment toutes suivies par des psy. La célébrité ne doit pas être facile à vivre il en convient et je leur laisse la place volontiers ! La célèbre chanteuse Américaine Mariah Carey en avait fait les frais à une époque avec une véritable descente aux enfers. Même le monde politique n’échappe pas au burn-out provoqué par une activité trop importante et du repos assez suffisant.

Le burn-out est également très vicieux, insidieux puisqu’il n’avertit pas ses victimes. Celles-ci se disent se sentir fatiguées mais n’éprouvent pas le besoin de ralentir la cadence. C’est un syndrome véritablement malsain qui une fois installé peut revenir à tout moment même après une période de repos intense. D’ou l’importance de suivre une thérapie et de la continuer pour ne pas rechuter. Aujourd’hui dans le monde professionnel dans lequel nous évoluons, près de 7% des salariés peuvent être atteint d’un burn-out et beaucoup le sont déjà sans le savoir eux-mêmes. Les symptômes du burn-out sont difficilement décelables.

Le burn-out n’est également pas systématiquement provoqué par trop d’heures de travail mais davantage par des conditions de travail parfois assez compliquées et contraignantes ou stressantes. Le syndrome est également trop souvent pris à la légère par les personnes qui le vivent. Le burn out peut être très dangereux pour la personne qui en est atteinte. Celle-ci peut même devenir dépressive et par la suite être suivie dans un centre spécialisé.

 

Quelles sont les conséquences d’un burn out ?

Celles-ci peuvent être dévastatrices pour une famille par exemple. La personne devient irritable au quotidien et la vie de couple en fait souvent les frais. Beaucoup de couples se séparent à cause d’un burn out qui est devenu invivable à vivre pour l’un des conjoints.

Sur le plan professionnel, le burn-out entraîne également de nombreuses absences justifiées par un état mental dépressif mais également la prise de médicaments assez forts qui empêchent le patient de travailler normalement. La productivité de la personne concernée devient très limitée et le burn-out lui gâche la vie au travail. Les relations entre les autres salariés de l’entreprise sont plus tendues et des conflits plus fréquents.

 

Comment faire pour se sortir de cet état d’épuisement physique et cognitif et psychologique ?

Laissez moi vous raconter tout d’abord un conte que j’ai lu dans le livre de Christine LEWICKI, « J’arrête de râler » aux éditions Pocket :

Il y a bien longtemps, un roi avait un sage conseiller. Celui-ci avait pour habitude de répéter au souverain : « Tout ce qui t’arrive est pour to bien. » Or, il arriva que lors d’une parade, le roi lâcha son sabre et se trancha un orteil. Fort contrarié, il se rendit chez son conseiller et lui demanda si cet accident était arrivé pour son bien. Le sage lui répéta une fois de plus : « Tout ce qui t’arrive est pour ton bien ». Fou furieux, il considéra ses paroles comme un affront et décida de l’emprisonner pour le punir.

Quelques temps plus tard, le roi partit à la chasse entouré de sa cour. La troupe se dispersa très rapidement dans l’immense forêt, si bien que quand la nuit tomba, le roi se retrouva seul et qui plus est perdu. Il eut beau appeler, personne ne répondit. Il chercha, chercha et chercha encore une issue, en vain. A bout de force, il finit par apercevoir la lueur d’un feu. « Sauvé, je suis sauvé ! » se dit-il. Il marcha donc vers la lumière et découvrit une tribu qu’il ne connaissait pas dans son royaume. Il se présenta comme le roi de cette forêt et leur promit une grande récompense s’ils l’aidaient à retrouver son palais. Mais les choses ne passèrent pas comme prévu. Les indigènes ne parlaient pas sa langue. Ils se montrèrent agressifs et le roi comprit vite qu’il était tombé sur une tribu de cannibales dont ses soldats lui avaient déjà mentionné l’existence. Ils firent donc les préparatifs pour le manger, et avant de le rôtir, ils le déshabillèrent. C’est à ce moment qu’ils aperçurent son pied mutilé. Or, comme tout le monde le sait, les cannibales ne dévorent jamais les personnes estropiées. Ils le relâchèrent donc, non sans regret tant il paraissait appétissant.

Après quelques périples, le roi finit enfin par retrouver son palais. Il s’empressa d’aller trouver son conseiller et de le libérer : « c’est vrai, tu avais raison : même cet accident avec mon sabre s’est révélé être pour mon bien. Mais je doute fort que tu puisses considérer que ces semaines passées en prison aient été pour ton bien ! » Ce à quoi le sage répondit : « Tout ce qui m’arrive est pour mon bien. Si je n’avais pas été en prison, je vous aurais accompagné à la chasse. Mais moi, je ne vous aurais pas lâché et nous nous serions retrouvé tous les deux chez les cannibales. Or moi, j’ai encore mes dix orteils…»

A la suite de mon burn-out, finalement je me suis dit la même chose : c’est arrivé pour mon bien », je vous invite à lire mon histoire en cliquant ici. Aujourd’hui je me connais mieux, je sais comment réagir face à une situation stressante, je me suis développé personnellement à travers des livres sur le développement personnel, à travers des formations que j’au pu suivre. Grâce aussi à toutes les techniques que m’a enseignée ma « coach de vie ». Bref, j’ai appris un tas de choses et je me sens aujourd’hui plus heureux et plus épanoui, je profite à fond du moment présent sans forcément me soucier de l’après.

Je vous invite également à télécharger le guide que j’ai rédigé « comment prévenir le Burn out » qui vous permettra notamment de déceler les symptômes du burn-out.

Autrement, si vous ressentez une fatigue chronique, que vous vous sentez irrité, agacé à longueur de journée, à fleur de peau, avec une baisse de confiance en vous, d’estime de vous… Allez consultez rapidement un professionnel de la santé, il vous donnera les meilleurs conseils.

Prenez un peu de temps pour vous, pour vous reposer. Réfléchissez à ce qui est vraiment essentiel pour vous. Quand nous sommes fatigués il faut savoir couper, prendre de la distance. Réfléchir à travailler autrement, à vivre différemment.

 

Votre travail vaut-il vraiment la peine de vous mettre autant la pression ?

Reprenez votre vie en main, il existe un tas de solutions pour retrouver l’énergie et la vitalité de se lever le matin et d’aller avec le sourire au travail. Il faudra bien évidemment faire un travail sur vous, pas forcément évident mais encourageant pour le restant de votre vie pro et perso : vous apprendrez notamment le lâcher prise, à prendre du recul, à gérer vos émotions… et bien d’autres choses…

Si vous souhaitez une alternative à une prise de médicaments, vous pourrez vous tournez vers :

Mais demandez d’abord bien entendu conseil à votre médecin !

N’hésitez pas à laisser vos commentaires !

Prenez soin de vous

Niko

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Loading...